10 décembre 2022

Le Syndicat du personnel de l’enseignement de la Guadeloupe demande une protection accrue des enseignants, personnels et élèves

Voici le communiqué publié ce jeudi 24 septembre.


La Guadeloupe placée en alerte maximale
Le protocole sanitaire allégé dans l’éducation ! kijan pou konprann sa ?

Le 19 septembre 2020, le ministre de L’Éducation nationale a mis en application son protocole sanitaireallégé, applicable in extenso dans notre académie.
Peu de temps après, la directrice générale de l’ARS de Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy, sur toutes les ondes, précisait à qui voulait l’entendre que seuls les gestes barrières peuvent sauver des vies dans notre territoire victime depuis la rentrée scolaire d’un fort taux d’accroissement des cas positifs et de la mortalité liée à la COVID-19.

Alors que la situation sanitaire en Guadeloupe empire de plus en plus, il est impératif de maintenir la pression et de redoubler de vigilance sur le plan sanitaire dans les écoles et établissements du premier et du second degré.

Dès lors, il est inadmissible que :
• dans la plupart des établissements scolaires, il n’y a plus ou pas suffisamment de gels hydroalcooliquespour assurer la désinfection des mains,
• le lavage systématique des mains à l’arrivée des élèves ne soit que chimère, car impossible à contrôler à cause du flux important,
• le nettoyage et la désinfection des locaux et matériels ne puissent  s’organiser correctement par manque de personnels et/ou d’eau,
• l’information et la communication pour limiter la propagation du virus soient pratiquement inexistantes au niveau des écoles et établissement du second degré,
• certaines écoles soient obligées de renvoyer des milliers d’élèves dans leurs familles à cause des coupures d’eau.

Le SPEG demande aux autorités compétentes de prendre leur responsabilité en débloquant les moyens nécessaires pour faire face à la circulation de la COVID-19 en Guadeloupe, afin que personnels et élèves soient protégés en permanence dans les enceintes des établissements scolaires. »

NOU PA LA POU PLÉRÉ !
ASIRÉ-SÈTEN TOUTMOUN A LÉKÒL GWADLOUP DOUBOUT POU TRAVAY ! MEN KI RÈKTORA, KI RÉJYON, KI DÉPAWTÈMAN, KI KOMIN, YOTOUT DWÈTÈT PRAN RÈSPONSABILITÉ A-YO !