20 mai 2022

Une « augmentation sensible » du budget des Outre-mer

Le budget des Outre-mer et son vote sont des moments importants dans la vie politique des domiens. L’Outre-mer avec ses centaines d’îles, ses collectivités diverses.
Le budget des Outre-mer a été adopté ce jeudi 5 novembre à l’Assemblée nationale.

Le budget des Outre-mer a été présenté par Sébastien Lecornu, jeune ministre bien au fait des problématiques des Outre-mer. On sent chez lui une réelle sensibilité pour ces régions ultramarines.

N’a-t-il pas décidé de passer presqu’un mois en Polynésie, une grande première pour un ministre de la Ve République ? Il est vrai que les restrictions liées au COVID-19 l’ont bloqué sur place pour deux quatorzaines, l’une à l’aller, l’autre avant le retour. Mais, M. Lecornu a décidé de rester quelques jours de plus pour rencontrer les uns et les autres.

Cette année, le budget des Outre-mer augmente de 6,4% en autorisation d’engagement (2,79 milliards) et de 2,5% en crédits de paiement (2,43 milliards), par rapport à 2020.

« Une petite partie du budget de l’Etat consacrée aux Outre-mer. »

Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer

L’an dernier, le budget du ministère des Outre-mer pour 2020 s’élevait à 2,5 milliards d’euros, en baisse de 100 millions d’euros par rapport à 2019, notamment en raison de crédits non consommés.

« Mais, cela ne représente qu’une petite partie du budget de l’État consacrée aux Outre-mer », a souligné le ministre des Outre-mer. En effet, la politique pour l’Outre-mer « s’étend, précise-t-il, sur 31 missions et 94 programmes pour un montant de quelque 19 milliards. »

À ce budget il faut ajouter quelques 1,5 milliard d’euros pour le plan de relance Outre-mer, mais aussi environ 500 millions de mesures sociales, 50 millions pour l’eau et l’assainissement en Guadeloupe (et à Mayotte), 50 millions pour le plan Séisme Antilles, 80 millions pour la transformation agricole et 60 millions pour garantir les pertes de recettes fiscales des collectivités.

André-Jean VIDAL