21 mai 2022

Gabrielle Louis-Carabin veut présider l’Association des maires de Guadeloupe

Samedi 7 novembre, les maires de Guadeloupe vont se réunir dans la salle du conseil de la mairie des Abymes pour l’assemblée générale de l’Association des maires de Guadeloupe.
A la date du 6 novembre, une seule candidate en lice, Gabrielle Louis-Carabin, maire du Moule. Mais une surprise est toujours possible…

L’Association des maires de Guadeloupe, présidée par Jean-Claude Pioche, maire de la Désirade au moment de son élection, en 2016, empêché lors du dernier scrutin municipal, en mars 2020, va se doter d’un nouveau président. Ou d’une nouvelle présidente. 

Ce sont 32 communes qui adhèrent à cette association qui organise des formations pour les élus, des séminaires et des séances d’information pour sensibiliser les élus sur des thèmes d’actualité. L’Association des maires de Guadeloupe a pris position sur les grands problèmes de l’archipel, ces dernières années, sous l’impulsion de son jeune président, Jean-Claude Pioche : l’eau, les sargasses…

Disons-le : on ne se bouscule généralement pas pour assurer cette fonction qui, pourtant, a été bien porté par certains maires : Elie Califer, René Noël, Jean-Claude Lombion, Jean-Claude Pioche.

Un tremplin ou une consécration ? 

Est-ce un tremplin vers d’autres fonctions électives ? Sans doute pas, les maires de Guadeloupe démontrant, à chaque convocation de l’association, leur esprit d’indépendance en… faisant acte d’absence.

Alors ? Il faut que quelqu’un préside cette association. Le choix de deux élus de la Désirade, René Noël et Jean-Claude Pioche, ces dernières années, a fait le consensus. Maires d’une toute petite commune, excentrée de plus, leur donnait une légitimité pour débattre… de la double insularité et de ses inconvénients. De plus, les problèmes de l’eau et des sargasses ont impacté la Désirade sans doute plus que partout ailleurs.

Qui sera président de cette association pour les années à venir ? On sait que Gabrielle Louis-Carabin est candidate. La Moulienne, née il y a 74 ans, a assuré (et assumé) diverses fonctions électives : conseillère générale, conseillère régionale, députée, maire… 58 ans de mandats divers. Elle connaît la chanson !

Qui est Gabrielle Louis-Carabin ? Une grande dame de la Guadeloupe. Un temps accrochée aux basques de Lucette Michaux-Chevry. N’a-t-elle pas, dans un accès de zèle baptisé la rocade maritime du Moule, Boulevard Lucette Michaux-Chevry ? Elle a compris que LMC ne la laisserait jamais dépasser un certain niveau de pouvoir. 

Une forte tête… et un grand cœur

Profitant du passage du Premier ministre de l’époque, Dominique de Villepin, flanqué de toutes les télévisions de France, elle s’est exclamée quand elle a vu que tous les micros étaient ouverts : « On en assez de tous ces vieux qui empêchent la Guadeloupe d’avancer. »

Un message très clair en direction de Lucette Michaux-Chevry et de tous ces « vieux » qui bloquaient la remontée vers des hauteurs jupitériennes de jeunes plantes comme… Gabrielle Louis-Carabin. C’était il y a vingt ans et la maire du Moule avait… 54 ans.

C’était et c’est toujours une forte tête… et un grand cœur, quand on a gagné son affection. 

Aujourd’hui, comblée, réélue triomphalement au premier tour aux dernières municipales (64,22% des suffrages exprimés) quand de jeunes élues tentait de lui retirer le siège de maire de sous les fesses, Gabrielle Louis-Carabin fera-t-elle consensus autour de son nom pour un nouveau mandat, celui de président (e) de l’Association des maires de Guadeloupe ? Demain verra.

André-Jean VIDAL