17 août 2022

174 000 tonnes de bananes antillaises dégustées chaque année

La banane antillaise n’est plus à présenter. C’est la meilleure du Monde. Elle est produite en Guadeloupe et en Martinique. Le label utilisé est Banane de Guadeloupe & Martinique.

Les meilleures bananes du Monde ! Photo Banane de Guadeloupe & Martinique

Le 5 décembre 2008, le Plan Banane Durable a été signé entre la filière Banane de Guadeloupe & Martinique, le ministère de l’Agriculture et les collectivités locales, rappelle-t-on du côté des producteurs. Quelle volonté a présidé à cet accord ?

« La volonté de notre filière, affirme-t-on à la centrale, est de réaffirmer son engagement pour une agriculture durable. Le Plan Banane Durable II est donc mis en place et pérennise le travail réalisé ces 7 dernières années. Le partage des savoirs faire est aussi assuré avec un plan de coopération, le programme européen INTERREG IV. Notre filière est résolument tournée vers l’agriculture de demain. »

Le travail accompli malgré l’adversité — ouragans, concurrence des bananes d’Amérique latine, des Caraïbes et d’Afrique — permet aux producteurs de bananes de Guadeloupe et de Martinique de fournir à la France 174 000 tonnes de bananes antillaises.

Une banane propre

Depuis une dizaine d’années, les producteurs de Guadeloupe et de Martinique ont choisi de produire une banane propre : ainsi, ce sont 80% des intrants qui ne sont plus utilisés, les agriculteurs utilisant des méthodes naturelles pour amender les sols (simplement en laissant aux pieds des bananiers des feuilles coupées quand elles sont sèches), mais aussi pour éviter que les maladies se propagent dans un milieu très humide. Ces techniques agricoles ont permis d’obtenir des bananes qui n’ont rien à envier aux bananes bio de certains pays.

Malgré la pandémie

Avec un premier confinement, une fréquence des relations maritimes impactée par la pandémie de la Covid-19, les producteurs de bananes de Guadeloupe et de Martinique semblent s’en sortir. Les ventes de bananes antillaises auraient augmenté depuis la sortie du confinement, selon un récent reportage de TF1 qui n’a pas manqué d’interpeller les producteurs. Néanmoins, cet enthousiasme mérite d’être vérifié.