30 novembre 2021

Voix des Outre-Mer : les finalistes de Guadeloupe

La finale territoriale du concours Voix des Outre-mer a connu son dénouement pour la Guadeloupe, jeudi 19 novembre, au ciné-théâtre de Lamentin. Coretta Moueza, lauréate du prix Voix des Outre-mer et Lesly Aniel-Mouila, lauréate du prix jeune talent, représenteront la Guadeloupe à Paris, le 22 janvier 2021.

Créé en 2019, pour renforcer la présence des artistes lyriques ultra-marins sur les scènes d’opéra, le concours Voix des Outre-mer continue de séduire. Cette année, dix candidats étaient en lice pour tenter de décrocher une place pour la finale de janvier, à Paris.

Coretta Moueza : “Grâce aux conseils de Benoît Stevaux, maître de chant, j’étais très à l’aise lors de ma prestation.” Photo : DR

La troisième édition du concours Voix d’Outre-mer a sacré Coretta Moueza. C’est la première fois que le prix Voix des Outre-mer est décerné lors des finales territoriales en Guadeloupe.

La soprano lyrique a séduit le jury avec son interprétation de Black Swan, de Gian Carlo Menotti et de Dors mon enfant, du Chevalier de Saint-George. « Être lauréate pour la Guadeloupe est comme un aboutissement, après quelques années de morosité lyrique. Étant originaire de la Martinique, représenter la Guadeloupe où je vis depuis 20 ans à la finale du concours Voix des Outre-mer, fait que je suis à l’image des nouvelles Antilles, une alliance entre les deux îles. C’est vraiment formidable ! », a-t-elle confié. 

Lesly Aniel-Mouila, sacrée jeune talent, sera également présente à Paris, le 22 janvier 2021 pour la grande finale du concours. Autres lauréates de la soirée, Stéphanie Rupaire (Prix musique du monde, variété Guadeloupe), Amanda Pinard et Loanne Réveillé (mention spéciale du jury).

« Le niveau était excellent. »

Julien Leleu, président de l’association Les Contres Courants et membre du jury.

Cette édition du concours s’est déroulée sous un format spécial en raison de la crise du coronavirus. Le show a eu lieu sans public, avec un jury connecté par vidéo-conférence. Les candidats ont tout de même assuré un spectacle de qualité« Le niveau était excellent, il était supérieur à celui des années précédentes. Pourtant, la majorité des artistes étaient des chanteurs autodidactes », précise Julien Leleu, président de l’association Les Contres Courants et membre du jury.

Jeune talent, Lesly-Mouila sera aussi du voyage à Paris,
pour la grande finale en janvier. Photo : Voix des Outre-mer.

Les finales territoriales continueront le 25 novembre, en Guyane, le 3 décembre, à la Réunion, le 9 décembre, à Mayotte, et le 17 décembre, à la Martinique. Les finalistes rejoindront les trois chanteurs qualifiés de la région parisienne, et les deux lauréates guadeloupéennes, Coretta Moueza et Lesly Aniel-Mouila.

Tafari Tirolien