10 décembre 2022

Les coulisses du prochain film de Patrick Soulez

Primé au Cinestar International Film Festival de Guadeloupe, en 2019, avec son premier film, Pou on saxo, Patrick Soulez a repris les chemins du tournage.

C’est un dimanche presque comme les autres au bourg du Gosier. Mais en ce 6 décembre, quelques voisins sont intrigués par un tournage de film qui aurait lieu dans les impasses insoupçonnées du centre-ville. En effet, le ciel étant enfin dégagé, Patrick Soulez peut reprendre le tournage de son prochain long-métrage, intitulé Impact.

Impact, c’est l’histoire d’un petit garçon nommé Dim. Traumatisé par le meurtre de sa mère commis sous ses yeux par un baron de la drogue quand il avait 4 ans, Dim entend bien se venger, une vingtaine d’années plus tard. Ainsi, il se rapproche dangereusement de la fille de Max, sa cible. Rebondissements, conflits, amour et actions sont au rendez-vous. Pour cette fiction, le réalisateur Patrick Soulez espère un destin similaire à celui de son premier long-métrage, Pou on saxo. Le film a obtenu le Grand prix du Cinestar International Film Festival en 2019.

« Dans la vie, nous sommes tous des comédiens ! »

Patrick Soulez, auteur et réalisateur.
Patrick Soulez.

Cette fois encore, Patrick Soulez a tenu à faire appel à des acteurs amateurs qui, pour la plupart, débutent face à la caméra. « Pour moi, c’est un challenge, remarque Patrick Soulez. Dans la vie, nous sommes tous des comédiens, quelque part, donc pourquoi pas ? »

Dimitri Moesse joue le rôle principal de Dim. Le jeune homme de 26 ans a toujours aimé l’univers de la comédie, du théâtre et notamment les sketches de Pawol pou ri, série humoristique écrite par Patrick Soulez.

Un casting au feeling

Dimitri Moesse.

Pour Dimitri Moesse, prendre part à ce film est à la fois un défi et une source de plaisir. « On peut dire que c’est une nouvelle aventure pour moi. Je prends plaisir à jouer dans ce film. C’est aussi un moyen de se prouver à soi-même qu’on peut faire les choses », confie Dimitri Moesse.

Un avis que partage Willer, réalisateur principal : « J’aime partager et travailler avec des gens qui n’ont jamais joué devant la caméra. Tout le monde peut jouer, il suffit de le vouloir. On n’est pas obligé d’avoir le meilleur rendu d’acteur professionnel. On est là pour montrer des gens de la vie de tous les jours. »

Le tournage d’Impact est réalisé avec peu de moyens et selon les disponibilités de chacun. Débuté en août 2020, le tournage a pris un peu de retard en raison des aléas climatiques. Toutefois, ce second long-métrage de Patrick Soulez est bien parti pour faire la tournée des festivals dès l’an prochain.

Elodie Soupama

Dans les ruelles insoupçonnées du Gosier, l’équipe de tournage a pris ses quartiers.

En mode décontracté

Le long-métrageImpact est aussi une première pour Diego Pierre-Justin. Il est plus habitué des scènes ou encore des studios de radio où il distille son humour sous le nom de Diego PJ. Un humour toujours au rendez-vous sur ce tournage où règne une ambiance décontractée. « Patrick Soulez nous met à l’aise : tu vois, ça rime en plus ! Il donne un scénario, mais on n’est pas à la virgule près parce qu’il sait qu’il a affaire à des acteurs qui ne sont pas professionnels. C’est un tournage très à la cool, mais avec ses exigences comme pour ce qui est des raccords vestimentaires, par exemple », explique Diego Pierre-Justin.