23 septembre 2021

Les professionnels s’unissent pour sauver l’économie locale

En Guadeloupe, à l’initiative de la Fédération régionale du bâtiment et des travaux publics de Guadeloupe (FRBTPG), de la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) et de la Chambre des métiers, plusieurs secteurs ont fait entendre leur voix ce mardi 8 décembre.

Réunis en collectif des organisations professionnelles de Guadeloupe, des représentants des secteurs du bâtiment, du tourisme de proximité, de l’événementiel, ou encore des transports se mobilisent pour « sauver les entreprises et l’économie de la Guadeloupe. » Des centaines de personnes étaient réunis ce mardi 8 décembre au vélodrome de Baie-Mahault (Guadeloupe). Une de leurs revendications principales porte sur la difficulté pour les entreprises d’obtenir les aides et prêts accordés par l’Etat, en raison de la crise sanitaire. Nombreuses sont les entreprises qui ne sont pas à jour de leurs charges sociales et fiscales. Ce qui représente un frein considérable à l’obtention de ces aides.

La seconde revendication mise en avant porte sur l’attribution des marchés publics pour laquelle il n’existe pas de préférence régionale en Guadeloupe.

Tous les professionnels partagent le même sentiment : les entreprises de Guadeloupe se meurent. Portés par les voix de Jean-Yves Ramassamy et de José Gaddarkhan, tous les secteurs réunis ont décidé de ne plus faire cavalier seul. Ils souhaitent que les élus de Guadeloupe les reçoivent d’ici vendredi pour échanger sur leurs revendications et propositions. L’une des propositions tient dans l’engagement des entreprises à payer leurs charges sociales et fiscales avec l’obtention du prêt ou des aides qui leur seront accordés.

Une opération de ralentissement a été organisée par les acteurs du secteur économique au départ de Baie-Mahault en direction de l’aéroport Pôle Caraïbe, mardi 8 décembre, en fin de matinée. Comme un avant-goût de ce qui pourrait se produire lundi 14 décembre, si le collectif des organisations professionnelles de Guadeloupe n’est pas reçu avant la fin de semaine. 

Elodie Soupama

Le fil de la matinée en images