30 juillet 2021

Le festival Femi de Guadeloupe en format hybride

Céline Major, déléguée générale du FEMI.

Les acteurs du cinéma de Guadeloupe s’adaptent à la situation sanitaire. La 25e édition du FEMI, Festival Régional et International du Cinéma de Guadeloupe et les 12es Rencontres professionnelles du cinéma Antilles-Guyane de Mission Cinéma Caraïbe débutent cette semaine. Deux manifestations qui ont dû s’adapter, notamment avec l’arrivée d’invités et intervenants contraints de respecter la septaine.

Depuis le 18 janvier, tout voyageur arrivant sur le territoire de Guadeloupe (exceptés ceux en provenance de la Martinique) doit se soumettre à une septaine. Une mesure qui s’ajoute au test PCR négatif datant de moins de 72h qu’il faut présenter au départ de son territoire d’origine et à son arrivée en Guadeloupe. La septaine en vigueur surprend les professionnels du tourisme, mais aussi les acteurs du cinéma de Guadeloupe.

Echanges et conférences en version digitale

Soucieuse de respecter les consignes en vigueur, l’équipe du FEMI se préparait déjà à toutes les éventualités. Ainsi, les projections de films et les cérémonies d’ouverture, ce 22 janvier, et de clôture, le 30 janvier, se dérouleront en présentiel.

Pour ce qui est des échanges et conférences, ils se feront en ligne et en direct. Que ce soit sur Zoom ou sur les réseaux sociaux, c’est en version digitale que le public pourra y prendre part. Pour en savoir plus sur les thèmes et les horaires, le public est invité à rester connecté aux réseaux sociaux du FEMI.

Elodie Soupama

Mission Cinéma Caraïbe

Avec les 12es Rencontres Professionnelles du Cinéma Antilles-Guyane et la compétition de courts-métrages dans le cadre des 3es Journées CinéVision Sud, il est essentiel de s’adapter. Certains ateliers professionnels, comme ceux d’Antoine Cupial sont maintenus en présentiel. Le marathon de l’écriture, encadré par la scénariste Christelle George, se fera lui à distance.

Le colloque sur La diaspora afro-descendante dans le cinéma aura lieu sous forme de webinar. Les projections et la remise de prix, programmées à la médiathèque et au Ciné-Théâtre de Lamentin devraient rester inchangés. Le mieux, pour se tenir informé des changements, est de suivre les actualités de ces rencontres sur les réseaux sociaux de Mission Cinéma Caraïbe.