19 août 2022

La pénurie de marijuana en Jamaïque est qualifié de « gêne culturelle »

Les ouragans, la sécheresse et la pandémie de COVID-19 ont tous fait des ravages sur les agriculteurs et leurs récoltes.

Le mauvais temps et une baisse du nombre d’agriculteurs ont conduit à une pénurie de marijuana en Jamaïque.

Les champs de marijuana ont été frappés par de fortes pluies lors de la saison des ouragans de l’année dernière, avant d’être brûlés par la sécheresse qui a suivi, entraînant des dizaines de milliers de dollars de pertes.

« Il a tout détruit », a déclaré Daneyel Bozra, qui cultive de la marijuana dans le sud-ouest de la Jamaïque.

Le couvre-feu
a empêché la culture

Les mesures strictes du COVID-19 ont aggravé la situation, en particulier un couvre-feu à 18 heures qui empêchait les agriculteurs de s’occuper de leurs champs la nuit comme c’est la routine.

Le manque de routes oblige les agriculteurs à marcher jusqu’à leurs champs, puis à s’approvisionner en eau dans les puits et les sources. Beaucoup n’ont pas pu faire ces tâches la nuit en raison du couvre-feu.

« C’est un embarras culturel », a déclaré Triston Thompson, de Tacaya, une société de conseil et de courtage pour l’industrie légale naissante du cannabis.

Source : News Sky

Lien : https://news.sky.com/story/jamaicas-marijuana-shortage-branded-a-cultural-embarrassment-12209752