14 avril 2021

Sainte-Rose terre des tricheurs en campagne ?

A Sainte-Rose il y avait neuf listes en licence lors des dernières municipales.

Cinq d’entre elles sont en délicatesse avec le code électoral. En effet, soit elles n’ont pas déposé de compte de campagne soit elles ont dépassé en dépenses les minima autorisés.

La liste de Claudine Bajazet est la cinquième dont les comptes sont pointés du doigt.

En effet, la Commission nationale des comptes de campagne et des financements publics défère au juge de l’élection, le tribunal administratif de Basse-Terre, d’une part, le rejet des comptes de campagne des candidats Tony Grava et Marie-Laure Aigle et d’autre part l’absence de dépôt des comptes de campagne des candidats Gérard Uneau et Joseph Lacrosse. Tous cinq prétendaient, le 15 mars 2020, au fauteuil de maire de cette commune. Bel exemple de moralité !

Si les comptes de campagne de Claudine Bajazet sont déclarés non conforme par le tribunal de Basse-Terre la maire de Sainte-Rose peut voir d’une part son élection annulée d’autre part se voir déclarée inéligible pour une certaine durée.