25 septembre 2022

Opinion. Faudrait que les Martiniquais apprennent à grandir un peu

PAR RAPHAËL CONFIANT

Faudrait que les Martiniquais apprennent à grandir un peu et arrêtent leurs sempiternelles jérémiades du genre : « C’est la faute des Autres ! »

Non, l’explosion en cette toute fin du mois de mars des cas de contamination par le covid-19 n’est pas due à la venue de touristes en fin… décembre de l’année dernière. Le virus ne met pas trois mois à se répandre, même les connards qui aboient sur Fessebouc savent ça.

Cette explosion est la faute des Martiniquais et d’eux seuls. Point barre !
Tous ceux qui n’ont cessé de considérer les mesures de couvre-feu et de confinement comme des décisions « colonialistes », voire même « racistes ».

Tous ceux qui ont voulu à tout prix « faire leur carnaval » et n’ont pas hésité à envahir l’autoroute pour assouvir leur soif d’amusement. Toute cette faune nocturne d’artistes autoproclamés, chanteurs à la petite semaine, stars du vendredi soir internationalement connus de Fond Zombi à Morne Balai.

Tous ces restaurateurs, organisateurs de bamboches et autres DJ sous amphétamine qui n’ont cessé de proclamer que « les Martiniquais ont le droit de s’amuser ! ».

Tous ces blogs et sites-web pour lesquels tout est bon pour dénoncer l’Autre, le Blanc, le Colonialiste etc. mais qui ne réclament pas l’indépendance, ce que voudrait pourtant la logique la plus élémentaire.

Enben, mi zot atjelman, an bonda marenn-zot !
On en était début janvier à une vingtaine de contaminations par jour. A cause de l’infantilisme et de l’inconséquence des Martiniquais, on en est arrivés à 400.

Bravo, les gars ! Vous pouvez chanter maintenant sur l’air des lampions : « On est les champions ! ». Et sur vos pancartes carnavalesques, vous aviez écrit quoi déjà ? Ah oui : Konfiné dapré yo ! Vous refusiez très révolutionnairement d’être confinés dans vos maisons ou appartements ? Fort bien ! Vous le serez maintenant en salle de réanimation

Montray Créole