04 décembre 2021

Territoriales en Martinique : le député Jean-Philippe Nilor est tête de liste

Ce dimanche 25 avril, les militants du groupement politique Péyi-A et leurs partenaires étaient réunis dans un hôtel de Fort-de-France. Ils ont confirmé leur participation aux prochaines élections territoriales des 20 et 27 juin, sous la liste Ansanm pou péyi-nou.

Le député Jean-Philippe Nilor, co-fondateur du parti Péyi-A, avec le maire du Prêcheur, Marcelin Nadeau, sera la tête de liste d’Ansanm pou péyi-nou. Pour les partenaires, le moment est venu de partager avec les électeurs leur « vision de la Martinique », après deux ans d’engagement. En effet, le groupe Péyi-A a été lancé en février 2019 avec pour mot d’ordre la « co-construction et la défense des intérêts martiniquais ».

Un rassemblement large et dynamique 

La coalition Ansanm pou péyi-nou rassemble de nombreux hommes et femmes des partis suivants :

  • Rassemblement Démocratique pour la Martinique (RDM), de Claude Lise (actuel président de l’Assemblée) et Hugues Toussay, maire du Diamant
  • Les Ateliers schoelchérois, de Franck Sainte-Rose Rosemond
  • Martinique Citoyenne, de Nathalie Jos
  • le groupe Patriote IEMO (Informer, Éduquer, Mobiliser, Organiser), de Marcel Thelcide, le maire du Vauclin Georges Cleon, le maire du François Samuel Tavernier, la députée Manuela Keclard Mondésir et son groupe Nouvelles alternatives citoyennes
  • Les Insoumis Martinique et Thierry Renard

Des représentants de diverses associations et de mouvements politiques sont également présents, confirmant ainsi leur adhésion à la liste Ansanm pou Péyi-nou et aux objectifs prioritaires annoncés : l’alimentaire et le sanitaire, le climat, les risques majeurs et la transition écologique, l’attractivité et la démographie, la cohésion sociale et la solidarité, l’éducation, la culture et l’identité, l’urgence démocratique et citoyenne.

Pour Jean-Philippe Nilor et Marcellin Nadeau, l’objectif essentiel est « une profonde transformation pour le pays ». 

Rodolf Etienne