14 mai 2021

La Réminiscence, plus qu’une histoire de café

Luigi Germany est barista et torréfacteur. Mais depuis un peu plus d’un an, il est aussi à l’origine du concept La Réminiscence. Un lieu atypique en Martinique qui offre une expérience gustative autour du café de spécialité, et permet de riches échanges entre les personnes qui le fréquentent.

Luigi Germany.

Comme saturé après plusieurs années de vie en Île-de-France, Luigi Germany s’est mis en tête de préparer son retour en Martinique avec un projet, celui d’entreprendre.

Luigi imaginait alors lancer un concept de restauration rapide avec des produits locaux et du café à disposition. C’est dans cette optique qu’il suit une formation pour apprendre à entretenir sa machine à café. Le talent de Luigi Germany en tant que barista s’est révélé tout comme son attrait pour le café.

La filière du café s’est imposée

« J’ai découvert le café de spécialité et c’est à travers cette découverte que petit à petit la restauration s‘est évincée et la torréfaction a pris toute la place, se rappelle Luigi Germany. Dans le cadre de mon projet, j’ai commencé à travailler chez un torréfacteur. J’ai découvert d’une part que le café de spécialité n’a rien à voir avec le café industriel, il y a beaucoup plus de complexité aromatique selon la manière dont on va le torréfier. D’autre part, j’ai découvert aussi l’histoire que la Martinique avait avec le café. Là, c’était un déclic. »

Une trajectoire qui ne relève pas du hasard selon ce jeune entrepreneur : « Je me suis dit que si j’étais arrivé là ce n’était pas pour rien. » Celui qui s’était pourtant lancé dans un cursus de génie civil avait gravi les échelons dans le management de restauration, un emploi au départ alimentaire.

Rentré en Martinique fin 2019, le projet de Luigi était tout autre, mais il était fin prêt. Le concept de La Réminiscence prenait vie. Un coffee shop permettant de découvrir le monde du café de spécialité autour d’un univers riche de par ce qu’on y trouve et ce qu’on y crée.

Du café de choix

En tant que barista et torréfacteur, Luigi Germany s’est mis en tête de proposer des cafés de spécialité qu’il aura lui-même torréfiés sur les terres du Gros-Morne. Le tout, en essayant de mettre en place un café de spécialité made in Martinique. « Pour moi un café de spécialité c’est quand il y a une traçabilité de la ferme jusqu’à la tasse et qu’on peut expliquer tous les processus qu’on a utilisés pour avoir le produit fini en se basant quand même sur les vrais critères internationaux du café de spécialité », explique le barista. Pour l’heure, les cafés de choix que propose Luigi à La Réminiscence proviennent du Burundi, d’Ethiopie, d’Equateur ou encore du Brésil. Du café monovariétal ou issu de monocépage pour « valoriser le travail d’une coopérative ou d’une ferme précisément. On comprend mieux ce qu’on boit quand on donne une carte d’identité au café qu’on a bu, c’est ce qui donne du sens à la dégustation et à l’artisanat », précise Luigi Germany.

Habitué à comparer le café de spécialité au rhum AOC, le torréfacteur compare également la cuisson du café à celle de la viande. « On va avoir comme pour la viande, une cuisson adaptée aux variétés que nous avons. Chaque variété aura sa densité… On va aller chercher le à point ou le rosé pour que cela sublime le spectre aromatique que le terroir nous offre », dit-il. En tant que torréfacteur et barista, c’est tout un travail fait au préalable qui permet d’offrir une autre expérience de dégustation. « Il y a des tests qui sont faits en amont, on vérifie le ph de l’eau, on pèse à l’entrée, on a des ratios… », précise Luigi Germany.

Elodie Soupama

Un concept hors du commun

Au-delà du voyage gustatif, Luigi Germany souhaite que La Réminiscence soit un lieu d’échanges et de rencontres. Loin du spot de passage où l’on vient avaler un café et capter le wifi, ce qu’il veut c’est « connecter les gens, créer des liens, nourrir l’être humain ». Et d’ajouter : « en tant que jeune martiniquais, je pense que pour créer des liens il faut avoir des facteurs parce que dans la société aujourd’hui tout le monde est pressé, court à droite à gauche, on ne se rencontre pas. »

La Réminiscence est cet endroit chaleureux, convivial et intimiste où l’on assiste aussi à l’émergence d’une nouvelle vibration caribéenne.

« A travers La Réminiscence c’est une manière aussi de créer la performance caribéenne, une façon de vivre », affirme Luigi Germany. Un mode de vie auquel peut prétendre sa génération, une génération nourrie des voyages et de sa connexion perpétuelle avec le monde. Mais pour cela, selon Luigi Germany, il est important «qu’en tant que peuple insulaire, on vive notre position dans le monde, que l’on sache qui on est pour rayonner dans l’univers mondialement. »

Et c’est pour contribuer à ce rayonnement de la Caraïbe que Luigi Germany espère avoir un panel de cafés caribéens de qualité sur ses étals. « Je veux aussi travailler avec la Guadeloupe, la Dominique, Haïti, je ne veux pas me restreindre mais créer des connexions avec la région. Je souhaite donner à La Réminiscence une dimension caribéenne, dans le sens de l’échange », dit-il. Un projet ambitieux pour cet entrepreneur qui veut mettre la mémoire et les racines au service d’une renaissance caribéenne.