14 mai 2021

Covid-19 : bilan plutôt positif de la vaccination ouverte à tous en Martinique

Le vaccinodrome du Lamentin (Martinique) a observé une légère hausse de fréquentation, ce week-end, et de nombreuses prises de rendez-vous pour les jours prochains.

Depuis le vendredi 30 avril, la vaccination est ouverte à tous en Martinique. Le préfet Stanislas Cazelles a été le premier, ce vendredi, a bénéficié de cette nouvelle mesure. Une démarche qui s’inscrit dans la volonté d’accélérer les injections en Martinique et de lutter contre la propagation du virus.

Le vaccinodrome du hall des sports du Lamentin a augmenté sa capacité d’accueil : il pouvait accueillir jusqu’à 1 000 personnes par jour à son ouverture et depuis la mi-avril, ce sont 1500 injections qui peuvent être administrées quotidiennement. Une transformation d’autant plus importante qu’à lui seul, le centre de vaccination du Lamentin assure près de 50 % des vaccinations administrées par les centres de vaccination en Martinique. Après une forte affluence les premiers jours, avec près de 1 000 visites quotidiennes, les derniers chiffres étaient en net recul avec 350 à 400 personnes par jour. 

Des chiffres en hausse, mais pas pour les aînés 

Depuis la vaccination ouverte à tous, les chiffres sont de nouveau en hausse avec environ 800 personnes vaccinées par jour. A partir du mardi 4 mai, les équipes du vaccinodrome prévoient de recevoir 800 personnes par jour.

Du côté des personnes âgées, les chiffres ne sont pas au plus haut.  Selon les dernières données de Santé Publique France publiées le 30 avril, 15,4 % des plus de 75 ans ont reçu leur première injection sur le territoire, et 8,1 % ont reçu leurs deux doses. Un chiffre très en-deçà des données nationales, puisque sur l’ensemble de la France, ce sont 75,16 % des plus de 75 ans qui ont reçu leur première dose, et 56,42 % qui ont terminé le processus de vaccination.

Deux solutions sont envisagées pour pallier les manques : la mise en place ponctuelle de centres de vaccination éphémères, pour apporter la vaccination aux habitants du Nord, par exemple ou la mise en place de bus pour acheminer les volontaires vers le centre de vaccination du Lamentin. 

Rodolf Etienne