13 juin 2021

Saint-Pierre, ville de mémoire

Ce jeudi 6 mai marque le début d’une série de rendez-vous commémoratifs organisés par la ville de Saint-Pierre. A 17 h 30, la place de l’Aurélie accueillera la célébration de l’arrivée des Indiens en Martinique, le 6 mai 1853.

Dans le respect des restrictions sanitaires en vigueur en Martinique, la ville de Saint-Pierre maintient sa programmation mémorielle. Ce jeudi 6 mai, à 17 h 30, un dépôt de gerbe est prévu, place de l’Aurélie, pour célébrer l’arrivée des Indiens en Martinique. Le 6 mai 1853, le bateau l’Aurélie accoste à Saint-Pierre. A son bord, 300 Indiens. Au fil des ans, 25 000 Indiens migreront en Martinique et 42 000 vers la Guadeloupe pour remplacer les esclaves d’origine africaine des plantations, devenus libres.

En mémoire des esclaves

Le rendez-vous suivant du Mai des mémoires de la ville de Saint-Pierre est prévu ce samedi 8 mai pour la commémoration de la victoire des Alliés et la fin de la Seconde guerre mondiale, le 8 mai 1945. Après la cérémonie protocolaire, le 8 mai, à 9 heures, une messe en mémoire des disparus du 8 mai 1902 est prévue à la cathédrale du Mouillage. Suivront une procession et un dépôt de gerbe à l’Ossuaire.

Vendredi 21 mai, à 19 heures, rendez-vous devant TraceJectoire, fresque d’Hector Charpentier, inaugurée en 2019 en mémoire des esclaves qui se sont révoltés en mai 1848 et de tous ceux qui ont combattu l’esclavage.

Delgrès, un héros de la liberté, né à Saint-Pierre

Ville d’Art et d’Histoire, Saint-Pierre intègre à son calendrier mémoriel une nouvelle date, le 28 mai 1802 pour marquer la mort en Guadeloupe de Louis Delgrès. Héros de la liberté, Louis Delgrès est né à Saint-Pierre en 1766.

La commémoration de la mort de Louis Delgrès se déroulera vendredi 28 mai, à 17 h 30, devant l’escalier de l’intendance du collège Louis Delgrès de Saint-Pierre, associé à cette manifestation.

Année de transition pour Saint-Pierre, 2021 annonce les célébrations qui se dérouleront de mai 2022 à mai 2023 avec les 120 ans de l’éruption de la Montagne Pelée, en mai 1902, et la renaissance de la ville de Saint-Pierre, qui avait cessé d’être une commune le 10 février 1910.