13 juin 2021

Le jardin Toussaint Louverture est inauguré à Paris

Jacques Martial, Anne Hidalgo, maire de Paris, Éric Pliez, maire du 20 arrondissement de Paris, Jean Marc Ayrault ancien Premier ministre, président de la fondation pour la mémoire de l’esclavage (FME).  @A JOCKSAN

Lundi 10 mai 2021, Anne Hidalgo, maire de Paris, a inauguré le Jardin Toussaint Louverture dans le 20e arrondissement de la capitale. Un hommage au général et homme politique François Dominique Toussaint Louverture, né en esclavage à Saint-Domingue, chef de la révolution haïtienne, précurseur de la constitution de la première République Noire. Il fut déporté au fort de Joux dans le Doubs où il trouva la mort en avril 1803. Un homme au parcours exceptionnel.

Pour cette grande figure de la lutte anticolonialiste et abolitionniste, la ville de Paris a choisi de lui rendre hommage en donnant son nom à un espace arboré au cœur d’un arrondissement populaire de l’est de la capitale. Un bel espace de vie et de détente, de méditation et de jeux.  

Nombreux sont ceux qui ont fait le déplacement pour assister à cette inauguration et écouter les différent discours rendant hommage à ce grand homme, à la fois soldat et homme politique.

Citons la présence de l’ancien Premier ministre et président de la Fondation pour la Mémoire de l’Esclavage (FME), Jean Marc Ayrault, de Jacques Martial, délégué aux Outre-mer de la Ville de Paris, Audrey Pulvar, élue de Paris, le metteur en scène et essayiste Alain Foix, l’historien Marcel Dorigny,  la comédienne Mariann Mathéus, du président du CIFORDOM José Pantoscrop — le premier à avoir fait inaugurer en 2009 une statue de Toussaint Louverture dans sa ville d’adoption, Massy —, de l’ambassadeur d’Haïti en France Josué Dahomey, de la première adjointe de la mairie du 11e arrondissement Rosalie Lamin, de Laurence Patrice, en charge de la mémoire à la Ville de Paris. Une présence très large d’élus de Paris pour accompagner leur chef de file et quelques membres d’associations.

Le comédien Greg Germain et la réalisatrice Léticia Guédon ont fait l’ouverture de la cérémonie en lisant un texte d’Edouard Glissant, Monsieur Toussaint

S’en est suivi le discours du premier magistrat de l’arrondissement, Eric Pliez. Au pupitre le maire du 20e a cité les grands fait d’armes du héros Toussaint Louverture, ses talents militaires, politiques et d’homme rassembleur. 

Celui qui a écrit la constitution en 1802 pour son Pays Haïti n’a pas pu vivre la joie de son indépendance en 1804. Car l’homme a été arraché à sa patrie naissante pour être déporté en France au fort de Joux à Pontarlier dans le massif du Jura dans le Doubs où il est mort de froid dans sa cellule, en 1803.

 « Notre cher vingtième, Terre d’accueil et terre de révolte, vient d’accueillir le nom glorieux d’un homme d’exception. C’est un honneur et une fierté pour les habitants », a dit le maire, Éric Pliez.

La maire de Paris a pris la parole à son tour pour saluer la mémoire de celui qui avait annoncé que « nul ne pourra battre Toussaint, pour moi, depuis le premier jour, ce sera la mort où la victoire. »

Anne Hidalgo, maire de Paris, demande une réparation pour ce héros des Noirs. « L’histoire et la France doivent  réparation tardive à ce héros des Noirs ».  

Le nouveau Jardin Toussaint Louverture est niché entre le cimetière du Père Lachaise et la place de Ménilmontant en longeant la rue des Amandiers. Il offre un cadre verdoyant et paisible dans cet arrondissement de l’est parisien. Les visiteurs y découvriront une cascade, des jeux d’enfant des arbres aux essences rares et  bien autres activités. Offrant un appel à m’éditer, au repos et à la flânerie.

Alfred Jocksan

Photo d’accueil : Ignace, un Haïtien de Paris rempli de fierté. @AJ

ILS ONT DIT

Jacques Martial délégué à l’Outre-mer à la Ville de Paris : « C’est un moment très important. Une magnifique inauguration. Un geste très fort en symbole et en signification de la part de la maire de Paris, Anne Hidalgo, de l’inauguration de ce jardin Toussaint Louverture. Aujourd’hui, 10 mai, c’est important de donner un lieu à cette mémoire, à cette histoire. C’est très fort. Je suis très ému, très heureux, très fier. »

Josué Dahomay, ambassadeur d’Haïti en France : « Un grand remerciement à la maire de Paris pour cette initiative. Car c’est une initiative très noble. Ça manifeste la reconnaissance de Toussaint Louverture entant que figure universel de la liberté. La ville de Paris démontre que Les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité, sont des valeurs de la république. Ces valeurs ont une résonance avec Toussaint Louverture depuis le 18 ème siècle. Toussaint Louverture c’est l’une de plus grande figure de la vie nationale du pays. »  

Anne Hidalgo, maire de Paris : « C’est un moment pas comme les autres. Nous sommes le 10 mai. C’est la journée de la commémoration de la lutte contre l’esclavage et des mémoires.  Une journée qui redonne vie et sens aux combats de toutes ces femmes et ces hommes qui ont combattus et soufferts de l’esclavage. Mais, c’est aussi la figure de Toussaint Louverture. Une mémoire de l’outre-mer, une mémoire de la lutte contre l’esclavage et ça passe par une présence dans nos rues, de ces noms, dans des lieux où l’ont vie. C’est des grandes figures qui font partie de notre histoire et que nous devons porter. Je pense que le message de Toussaint Louverture et ce travail que nous faisons sur la mémoire et sur l’histoire et en invoquant à chaque fois la culture. C’est ce travail là qui nous permettra, non seulement de surmonter les difficultés passagères d’une époque, mais s’en doute aussi de trouver notre chemin ensemble. »