30 juillet 2021

Siaeag : des salariés inquiets

“Cela fait plusieurs mois que les salariés du SIAEAG sont traités comme de vulgaires paquets par les autorités et les élus locaux sur leur avenir professionnel.”

Le ton est donné. Mercredi 12, l’UNSa SIAEAG s’est réunie en assemblée générale. Dans les locaux du SIAEAG au Gosier.

Les salariés du Syndicat intercommunal d’alimentation en eau et d’assainissement de la Guadeloupe (SIAEAG) ont dit leur amertume et leurs craintes 

Il disent être déconsidérés pendant cette période de mise en place du futur Syndicat mixte ouvert (SMO), alors que leur avenir est en jeu. Personne ne leur parle.

Pour eux, avec la dissolution du SIAEAG et la création du SMO, c’est soit la mise à disposition du SMO, soit le reversement dans un EPCI soit la porte (ou la retraite anticipée).

Mais, affirment-t-ils, on ne leur dit rien.

Steeve Courta, secrétaire général de l’UNSA-SIAEAG, veut un courrier des élus, des garanties écrites certifiant que les 223 agents seront transférés, sans perte de droits, dans la nouvelle structure. Il demande aussi que les deux autres syndicats du SIAEAG rejoignent le mouvement de grogne. 

Pour les entendre et surtout les écouter, il leur faudrait un interlocuteur fiable. Et là personne ne semble décidé à se mouiller… d’autant qu’il y a des élections prochainement et que les élus marchent sur des œufs dans un dossier où il n’y a que des coups à prendre.

En attendant il faut retenir que les agents étaient en grève il y a deux mois et que cette grève a été seulement suspendue.