13 juin 2021

Conférence des Historiens des Caraïbes, jour 3

La nouvelle journée d’échanges abordera, ce mercredi 9 juin, dès 9 heures, les thématiques suivantes : Relire une archive contestée, Des femmes qui se font entendre, Explorations maritimes : le changement d’identité à travers le temps. A suivre en ligne.

La 52e Conférence des Historiens des Caraïbes, débutée lundi autour des Interconnexions caribéennes, accueille trois nouvelles sessions, ce mercredi 9 juin.

  • Relire une archive contestée, première session du jour, sera placée sous la présidence de Benoît Jullien, directeur des Archives départementales de la Guadeloupe. Thabisile Griffin, de l’Université de California, Anna Forestier, de l’Université Paris IV Sorbonne et Matthew Chin, de Fordham University, interviendront. A partir de 9 heures.
  • Sous la présidence de Rita Pemberton, de l’Université des West Indies, la session suivante sera consacrée aux Femmes qui se font entendre : la fabrication de vêtements, la manière de se vêtir à Saint-Domingue avant la révolution, les femmes autochtones et les objets sonores pour accompagner la danse dans la Caraïbe… Les intervenants de cette huitième session : Heather Miyano Kopelson, de l’Université d’Alabama, Rebecca Goetz, de l’Université de New York, O’Neil Joseph, de l’Université des West Indies (St Augustine Campus) et Yvonne Fabella, de l’Université de Pennsylvania. A partir de 10 h 20.
  • Henderson Carter, de l’Université des West Indies (Cave Hill Campus), présidera la dernière session du jour consacrée aux Explorations maritimes : le changement d’identité à travers le temps. Sarah Hannon et Neil Kennedy, de l’Université de Toronto, Juan José Vazquez, de l’Université d’Alabama et Susan Lowes, de l’Université de Columbia développeront cette thématique. A partir de 11 h 50.

La 52e Conférence des Historiens des Caraïbes se poursuit jusqu’au 11 juin.