30 juillet 2021

Economie. L’écosystème digital du CTIG, pour booster la destination Guadeloupe

Depuis 2018, le Comité du Tourisme des Iles de la Guadeloupe (CTIG), aujourd’hui présidé par Sonia Taillepierre, vice-présidente du Conseil régional de la Guadeloupe, dispose d’un outil de promotion étonnant. Il s’agit de l’écosystème digital. Aujourd’hui, en pleine expansion.

Dire que cet écosystème digital est le bébé de Willy Rosier, directeur général du CTIG, ce serait dire les choses avec justesse. Cette paternité d’un outil complexe, qu’il a fallu mettre en place en synergie avec tous les services du CTIG, mais aussi avec tous les partenaires de celui-ci, il la partage bien volontiers (c’est un chantier énorme) avec Didier Coffre, président de la Commission digitale, Thierry Gargar, directeur général adjoint et totes les équipes, avec Rodrigue Solitude, chargé de mission Changements et Grands chantiers et Bruno Lee, le concepteur de l’écosystème digital, génie de l’informatique.

L’écosystème digital, c’est un outil de promotion et de valorisation de l’archipel Guadeloupe. Un site internet de grande qualité, qui présente la Guadeloupe dans toutes ses facettes : géographique, historique, humaine, patrimoniale. Outre cette présentation, il expose en permanence 11 000 photos de l’archipel sur tous les centres d’intérêt de la destination. Bientôt, il proposera des vidéos, un espace pour les journalistes, etc.

Pas un simple site

Mais, ce n’est pas un simple site, comme l’a rappelé Olivier Michel, directeur du développement de l’offre touristique. Toutes les activités liées au tourisme — compagnies aériennes et maritimes, hôtels, gites, villas, locations de voitures, tour operators, guides, sites, bars, restaurants, etc. — sont répertoriées. 665 hébergements, 284 restaurants, 571 activités, 10859 chambres ! Un simple clic permet d’être relié à l’activité, à l’hôtel, au loueur de voiture, au restaurant, de visiter le site de cette activité, de réserver… Plus de 17 000 contacts professionnels, près de 160 000 touristes potentiels, un e-mailing performant pour les dernières infos de la destination. 

Aujourd’hui, avec plus d’un million de visiteurs, trois millions de pages vues, le site est une référence mondiale dans le monde du tourisme et des loisirs. 

L’écosystème digital a été présenté, ce jeudi 10 juin, à l’Arawak pour ceux qui ne le connaissaient pas. Des fonctions nouvelles (des logiciels en fait) ont été ajoutées afin de le rendre toujours plus performant au service de la Guadeloupe. 

Un nouveau visage,
de nouvelles fonctions

Bruno Lee : « Cet écosytème digital présente un nouveau visage, épuré, plus moderne, plus intuitif, plus immersif au travers de photos, de vidéos qui permettent de comprendre où on se trouve. Le visiteur apprécie mieux l’archipel. Il comprend comment sont placées les îles, il peut penser à ses déplacements, voir que faire en Guadeloupe, choisir parmi les établissements classés celui qui lui conviendra le mieux en terme de positionnement géographique, de facilités, de prix… Il pourra faire ses réservations. »

Bruno Lee, concepteur de ‘écosystème digital :

Autre innovation, présentée par Bruno Lee : « L’écosystème va offrir un assistant virtuel pour guider le visiteur dans le choix de ce qui est le mieux pour lui, ce qu’il recherche et qu’il peut trouver en Guadeloupe. Nous allons optimiser le tunnel de vente, parce que c’est ce que nous recherchons pour la destination. Il y aura un blog, un programme de fidélité, ceci pour transformer les visiteurs en prescripteurs, avec une gratification pour le prescripteur et une gratification aussi pour celui qui viendra en suivant ces prescriptions. Nous pourrons centraliser les programmes de certification et mieux gérer la relation client. »

Sonia Taillepierre, présidente du CTIG :