13 juin 2021

Territoriales : Gran sanblé pou Matinik avec Alfred Marie-Jeanne

Le fondateur et président du Mouvement Indépendantiste Martiniquais (MIM), Alfred Marie-Jeanne, président de l’exécutif de la Collectivité territoriale de Martinique depuis 2015, conduit la liste Gran Sanblé pou Matinik aux élections territoriales des 20 et 27 juin.

Maire de Rivière-Pilote, sa commune natale, de 1971 à 2000, ancien conseiller général, conseiller régional de 1990 à 2010, président du conseil régional de 1998 à 2010, député de la Martinique de 1997 à 2017, président du conseil exécutif depuis 2015, Alfred Marie-Jeanne brigue de nouveaux les scrutins.

A ses côtés, de nombreuses personnalités du monde politique martiniquais, tous bords confondus :

  • Philippe Edmond-Mariette, tête de section du Centre, avocat, membre et secrétaire du conseil économique, social et environnemental
  • Francine Carius, conseillère de la majorité à la Collectivité territoriale de Martinique
  • Daniel Marie-Sainte, conseiller de la majorité à la Collectivité territoriale de Martinique, porte-parole du conseil exécutif
  • Marie-Hélène Léotin, ancien professeur d’histoire, conseillère de la majorité à la Collectivité territoriale de Martinique
  • Gilbert Couturier, maire du Gros-Morne

Pour la section du Nord, Justin Pamphile, maire du Lorrain et Louis Boutrin, avocat, conseiller de la majorité à la collectivité territoriale de Martinique sont les représentants de la liste.

Pour la section de Fort-de-France, Francis Carole, conseiller de la majorité à la Collectivité territoriale de Martinique, Christiane Emmanuel, danseuse professionnelle, conseillère de la majorité à la Collectivité territoriale de Martinique et Miguel Laventure, conseiller de la majorité à la Collectivité territoriale de Martinique sont également membres du groupe.

Pour la section Sud, on compte, entre autres, José Mirande, maire du Marin ou encore Eugène Larcher, maire des Anses d’Arlet. Alfred Marie-Jeanne est tête de liste dans la section du Sud.

Rodolf Etienne

Une vie comblée par la politique

Celui que l’on surnomme « Chaben » a longtemps été enseignant de mathématiques au collège Jacques Roumain de Rivière-Pilote. Alfred Marie-Jeanne est reconnu comme le leader du mouvement nationaliste en Martinique. C’est en 1971 qu’il se lance dans l’arène politique. Il est élu maire de Rivière-Pilote en 1971 sans étiquette, avouant cependant des idées de gauche. C’est en 1973 que le premier bastion du Mouvement Indépendantiste est créé avec Garcin Malsa (ancien maire de la commune de Sainte-Anne). Le mouvement La Parole au peuple deviendra le Mouvement indépendantiste Martiniquais en 1978. Au sein de ses deux mouvements, Alfred Marie-Jeanne affirme ses idées politiques en revendiquant le droit à l’autodétermination, un protocole d’accession à l’indépendance et des relations fondées sur la coopération avec l’Europe.