30 juillet 2021

Territoriales. Olivier Bérisson conduit la liste « Akté Kilti Matnik »

Olivier Bérisson, ancien membre du MIM, ancien président de l’Assaupamar (2016 – 2017), aujourd’hui leader du mouvement politique Mun, candidat aux municipales à Saint-Esprit en 2020, conduit la liste de Akté Kilti Matnik (AKM) aux élections territoriales des 20 et 27 juin prochains.

Le mouvement politique spirituel MUN, créé en 2018, est basé sur l’autorité sacrée de la vie. « Nous sommes tous des êtres à respecter avec dignité. Nous formons une seule famille d’être avec tout du visible et de l’invisible » : voilà pour le crédo.

Olivier Bérisson est né en 1974 dans l’Hexagone à la suite du départ de ses parents de la Martinique dans le cadre du Bureau pour le développement des migrations dans les départements d’outre-mer (BUMIDOM). En 1980, il revient dans son pays natal. Son militantisme est précoce et plus tard en 2007, il rejoint le Mouvement Indépendantiste Martiniquais (MIM), parti pour lequel il sera candidat aux élections cantonales. Il démissionne du parti en 2012 tandis qu’il est directeur de campagne de Jean-Philippe Nilor. De 2012 à 2015, il se retire de la politique, se consacrant à des réflexions de fond sur le sens de ses futurs engagements. Président de l’Assaupamar en janvier 2016, il démissionne en 2017. En 2018, il crée le mouvement politique spirituel MUN, plaçant l’homme et la vie au cœur du débat. En 2020, soutenu par son nouveau parti, il est candidat aux municipales à Saint-Esprit. 

Garantie de l’humanité et autosuffisance  

Aux côtés d’Olivier Bérisson, on retrouve Yann Miévili, pour la section Fort-de-France, Eric Crispin pour le centre et Elisabeth Claver pour le Nord. Olivier Bérisson est tête de liste du Sud. La liste « Akté Kilti Matnik » se veut « composée de femmes et d’hommes déterminés à préserver prioritairement la Martinique, à travailler dans un climat serein en famille élargie, à préserver tout son environnement immédiat en privilégiant une eau saine, un air sain, une terre nourricière saine, une énergie saine ». Ses grands engagements : l’éducation et la jeunesse, l’agriculture, l’alimentation et la santé, la culture, le social, le sport, l’économie, l’énergie, le tourisme, le transport. Pour « Aktè Kilti Matnik », la Collectivité territoriale de Martinique doit « garantir la souveraineté sanitaire, alimentaire, historique, foncière, énergétique, éducative, patrimoniale de chaque Martiniquais(e) ». Son programme est basé sur « la garantie de l’humanité et l’autosuffisance ». 

Rodolf Etienne 

Plus d’infos : https://www.facebook.com/AKM-Aktè-Kilti-Matnik-111608611112514/