26 septembre 2021

Dix-sept ex-militaires colombiens soupçonnés dans l’assassinat du président haïtien

Les terroristes interpellés quelques heures après l’assassinat du président. Photos PNH

« Il s’agissait d’un commando de 28 assaillants, dont 26 Colombiens. Nous avons intercepté 15 Colombiens et deux Américains d’origine haïtienne. Trois Colombiens ont été tués alors que huit autres sont en cavale. Les armes et le matériel utilisé par les malfrats ont été récupérés. Nous allons renforcer nos techniques d’enquête et de recherche afin d’intercepter les huit autres mercenaires », a fait savoir Léon Charles. 

Le directeur général de la Police nationale haïtienne (PNH) a salué la parfaite collaboration entre l’institution qu’il dirige et la population. Une coopération qui, selon lui, a été décisive dans l’interpellation des concernés. Cette collaboration a également été saluée par le Premier ministre a.i. Claude Joseph.

« Nous avons arrêté la majorité des assaillants. Je me réjouis du support de la population. Je veux aussi saluer le travail de la police et du Conseil supérieur de la police nationale (CSPN). La meilleure manière d’honorer la mémoire du président Jovenel Moïse c’est de lui rendre justice », a déclaré Claude Joseph.

« J’ai donné à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) délégation de pouvoir afin d’auditionner tous les agents de sécurité rapprochés du président Jovenel Moïse. J’ai aussi lancé deux invitations les mardi 13 et mercredi 14 juillet afin d’auditionner le commissaire divisionnaire Jean Laguel Civil, coordinateur de la sécurité du président Jovenel Moïse et Dimitri Hérard, responsable de l’Unité de sécurité générale du Palais national (USGPN) », a confié jeudi au Nouvelliste le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Bed-Ford Claude.  

Des mercenaires et un arsenal impressionnant.

Source : Le Nouvelliste

Liens : https://lenouvelliste.com/article/230306/assassinat-de-jovenel-moise-15-colombiens-et-2-americains-interpelles

https://lenouvelliste.com/article/230301/dimitri-herard-et-jean-laguel-civil-responsables-de-securite-du-president-jovenel-moise-sous-enquete