30 juillet 2021

Saint-Martin. La Collectivité territoriale barrée, Daniel Gibbs reçoit les grévistes

« L’entrée de la Collectivité a été obstruée, lundi 12 juillet 2021, empêchant les agents affectés dans ce bâtiment d’accéder à leur poste de travail. Une action inappropriée, entravant la continuité du service public », explique Daniel Gibbs président de la Collectivité territoriale de Saint-Martin.

Face à ce constat, il demande au syndicat UNIT978 de lever immédiatement ce blocage « qui n’a pas lieu d’être et qui pénalise inutilement les agents territoriaux affectés à ce bâtiment et l’accessibilité des Saint-Martinois aux services publics de base. »

Et d’expliquer que, « suite au préavis de grève du syndicat UNIT978, en date du vendredi 2 juillet 2021, qui comportait des demandes spécifiques sur la localisation de la police territoriale, mais également diverses revendications relatives à la situation générale des agents territoriaux, j’ai immédiatement apporté des éléments de réponse concrets, dans un premier temps sur la localisation de la police territoriale dès lundi 5 juillet 2021, dans le respect de la règlementation en vigueur. »

« Ma volonté affirmée et sincère
de dialogue social n’a pas été
entendue ni respectée. »

Daniel Gibbs

Il poursuit : « Comme je m’y étais engagé, j’ai effectivement adressé un courrier officiel et circonstancié sur la localisation de notre police et l’aménagement des locaux attenants à l’hôtel de la Collectivité.  

« J’avais, en revanche, demandé à Unit 978 de me laisser le temps nécessaire afin de répondre précisément aux autres points de revendication, au nombre de 29, concernant pour la majorité des points intéressant l’ensemble des agents. Ce fut chose faite mercredi 7 juillet 2021, à travers un mail du président adressé à UNIT978. 

« Afin de poursuivre le dialogue social dans un climat apaisé et serein, dans le respect des droits des agents de la Collectivité et au regard des revendications de UNIT.978, j’avais proposé une nouvelle rencontre avec le syndicat, mardi 13 juillet à 14 heures, de manière à pouvoir répondre aux demandes et à avancer ensemble dans l’intérêt de notre institution et de ses agents. 

Force est de constater que ma volonté affirmée et sincère de dialogue social n’a pas été entendue ni respectée », déplore Daniel Gibbs.

Il propose, « dans un esprit d’apaisement », d’avancer la réunion programmée mardi 13 juillet après-midi, au mardi 13 juillet en matinée, à 8 h 30, en salle du Conseil Territorial.

« Des réponses concrètes démontrant le travail entrepris depuis 2019 en faveur des agents territoriaux et de leurs carrières, seront apportées lors de cette rencontre, afin de sortir au plus vite de cette regrettable situation de blocage », affirme-t-il.  

A suivre.