30 juillet 2021

Covid-19 : de nouvelles restrictions en Guadeloupe

Les indicateurs liés à l’évolution de la Covid-19 (contamination, taux de positivité, taux d’incidence, hospitalisation…) étant en hausse, Alexandre Rochatte, préfet de Guadeloupe, a annoncé les nouvelles mesures applicables sur le territoire dès ce mercredi 21 juillet.

Avec 281 nouveaux cas de Covid-19 enregistrés en une semaine en Guadeloupe, contre 178, la semaine précédente, et l’augmentation du taux d’incidence désormais supérieur au seuil d’alerte, la préfecture de Guadeloupe, en concertation avec le comité des élus, a décidé des mesures suivantes :

Remise en place du port du masque en extérieur au sein des zones bâties de la Guadeloupe, entre 8 heures du matin et 23 heures. Les environnements ruraux, les espaces naturels telles que les plages, rivières demeurent exemptés de cette obligation. Une mesure qui pourra être complétée dans les prochains jours selon l’évolution de l’épidémie.

Extension de l’application du « pass sanitaire ». Dès ce mercredi 21 juillet, il faudra être en possession d’un « pass sanitaire » pour accéder à tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes. Ces mesures concernent des établissements recevant du public et des manifestations sur la voie et dans l’espace publics :

  • les parcs à thèmes, les zoos
  • les établissements sportifs ouverts : stades, piscines, hippodromes
  • les établissements sportifs clos et couverts : salles de sport et de remise en forme, gymnases…
  • les casinos, bowlings et salles de jeux
  • les cinémas et théâtres, les musées et salles d’exposition et les monuments
  • les salles d’auditions, de conférences, de projection, de réunions, de spectacles ou à usages multiples, relevant du type L
  • les établissements à vocation commerciale destinés à des expositions, des foires-expositions ou des salons ayant un caractère temporaire, relevant du type T
  • les chapiteaux, tentes et structures, relevant du type CTS (sauf pour les marchés notamment)
  • les établissements scolaires et universitaires et les colonies de vacances lorsqu’ils accueillent du public extérieur
  • les établissements de culte pour leurs activités non-cultuelles
  • les bibliothèques, hors bibliothèques universitaires
Le “pass sanitaire” dans l’espace public

Le « pass sanitaire » sera également requis dans un certain nombre de manifestations et événements organisés sur la voie publique et dans l’espace public :

  • pour les sportifs concourant dans des manifestations et compétitions sportives sur la voie publique accueillant plus de 50 participants
  • pour les fêtes foraines comptant plus de 30 stands ou attractions
  • pour les événements culturels, sportifs, ludiques ou festifs organisés dans l’espace public ou dans un lieu ouvert au public et susceptibles de donner lieu à un contrôle de l’accès des personnes.

L’obligation du « pass sanitaire » s’applique dans un premier temps aux 18 ans et plus accueillis dans ces établissements. Le « pass sanitaire » sera contrôlé par l’établissement ou les organisateurs de l’événement au moyen de l’application « TousAntiCovid Verif » et conditionnera l’accès à ceux-ci.

Le « pass sanitaire » en pratique

Le « pass sanitaire » consiste en la présentation numérique (via l’application TousAntiCovid) ou papier, d’une preuve sanitaire. Trois types de preuves sont acceptées :

  • la vaccination (disposer d’un schéma vaccinal complet)
  • un test négatif de moins de 48h, RT-PCR ou antigénique
  • un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19 de plus de 11 jours et de moins de 6 mois.

Les autotests ne sont pas recevables. Le détail des preuves acceptées est disponible sur le site du gouvernement.