26 septembre 2021

La Caricom veut que les Etats européens coloniaux envisagent des réparations

La Commission des réparations de la CARICOM (CRC), présidée par Hilary Beckles, « salue les récents développements du mouvement pour la justice réparatrice, en particulier dans les Caraïbes et à travers les États-Unis, et la large couverture médiatique du mouvement au lendemain de la mondialisation de la campagne Black Lives Matter. »

Des organisations de la société civile et des personnalités publiques éminentes des Caraïbes comme l’hon. Michael Lester « Mike » Henry et l’hon. Olivia Grange en Jamaïque, Hon. Ralph Gonsalves de Saint-Vincent-et-les Grenadines, Hon. Mia Mottley de la Barbade et l’hon. Gaston Browne d’Antigua-et-Barbuda, ont constamment souligné le besoin urgent de réparations et de dédommagements, en particulier pour le crime d’esclavage mobilier. 

À la suite de ces développements, la CRC réitère ses demandes aux États européens qui ont colonisé la région, « d’entamer immédiatement des négociations de réparations avec la CARICOM. Le CRC est encouragé par les progrès réalisés aussi aux États-Unis. »