30 juillet 2021

Politique. Les présidents des commissions de la Région sont connus

La première plénière ordinaire de la nouvelle mandature s’est tenue jeudi 22 juillet, à l’hôtel de Région, à Basse-Terre.
Trois points à l’ordre du jour : la désignation des membres des commissions sectorielles, ad’hoc et extra-régionales, la désignation des conseillers régionaux au sein des organismes extérieurs et les indemnités aux membres du Conseil régional.
 

Quand Ary Chalus prononcera son discours, il le fera devant la quasi-totalité des membres de la majorité et quelques conseillers d’opposition — il manquait Victorin Lurel et Josette Borel-Lincertin, poids lourds, qui avaient donné procuration à Bernard Guillaume. Le jeune conseiller régional a d’ailleurs été le porte-parole de cette opposition, très attentif, pas du tout hostile … mais sans concession.

« La lutte contre la défiance, la perte de confiance, le désamour, gagner la bataille de l’emploi, accélérer et réussir nos transitions, qu’elles soient écologiques, numériques ou énergétiques, consolider notre économie, poursuivre notre stratégie pour un tourisme qui profite à tous, construire avec notre jeunesse l’avenir de la Guadeloupe, contribuer à sortir par le haut de la crise sanitaire. Avec cette équipe renouvelée, nous avons fait le choix de continuer d’avancer. »

La feuille de route est toute tracée

Pour cadre de cette politique que le président Ary Chalus veut hardie, il y a « des orientations qui reposent sur un karésol fort et une vision prospective autour de 7 piliers pour Continuer d’Avancer tout en réaffirmant aux Guadeloupéens notre souhait de :
. partir à la conquête de notre souveraineté économique; 
. accélérer nos transitions numérique, énergétique, écologique et solidaire pour un futur durable ; 
. faire de l’Eau de qualité pour tous, une priorité régionale ; 
. ancrer le bien-être et l’épanouissement des Guadeloupéens dans notre modèle de développement ; 
. concrétiser l’Aménagement durable du Territoire, pour des iles de Guadeloupe aménagées et épanouies ; 
. œuvrer pour la Formation et l’Éducation pour offrir à la jeunesse les moyens de ses ambitions ; 
. converger ensemble vers une gouvernance concertée de notre archipel. »

Grand message à caractère fédérateur puisqu’il ne faut pas oublier que les élus ont signé un contrat de convergence durant la campagne. Ils sont tenus de s’associer pour résoudre les grands dossiers. Pour la Guadeloupe.  

« Nous devons être capables de nous rassembler dès lors qu’il est question de l’avenir de notre Guadeloupe. 
Conformément à notre volonté d’ouverture, nous avons fait le choix courageux de créer trois commissions extra- régionales autour d’axes forts. 

La commission extra régionale jeunesse autour d’Eddy Châteaubon, jeune conseiller régional qui aura la lourde tâche de construire avec notre jeunesse des politiques volontaristes ; 

La commission extra régionale personnes à mobilité réduite autour de Jean-Marie Pilli, pour accélérer les mesures de justice et de d’inclusion sociale ; 

La commission extra régionale de participation et développement structurée autour d’Antoine Chérubin, homme de consensus et qui aura pour mission d’animer les réflexions citoyennes et en extraire des propositions unifiées. »

Léger bémol

L’opposition a été sage. Iles vrai qu’il n’y avait pas Victorin Lurel, qu’il n’y avait pas Josette Borel-Lincertin, pas plus qu’Hilaire Brudey. La vieille garde était ailleurs. Pour tenir le camp de l’opposition il y avait Marcelle Pierrot, ancien préfète, qui prend ses marques et peut difficilement monter au créneau. Son caractère est plus accommodant. Mais, ils avait Bernard Guillaume. Poulain de Victorin Lurel, qu’il a suivi à Paris dans les salons du ministère des Outre-mer, rue Oudinot, Bernard Guillaume s’est investi à Basse-Terre. De conseiller, il a voulu goûter le plaisir un peu pervers de la politique. Il est premier maire adjoint à Basse-Terre, aux côtés d’André Atallah. Bernard Guillaume, quand il était jeune, était chaud bouillant. Aujourd’hui, il est plus calme, mais tout autant déterminé. Pour preuve, il a refusé la vice-présidence de la Commission Finances que lui offrait Ary Chalus, comme il l’avait laissé entendre il y a trois semaines, lors de la plénière d’installation. Il a, de même, refusé de siéger dans la Commission de suivi d’évaluation du Contrat de gouvernance concertée. On peut admettre son explication qu’il ne se voit pas siéger dans une commission de suivi d’un Contrat de gouvernance concertée dans lequel son groupe n’était pas partie engagée lors de la campagne des régionales.

A.-J.V.

Sur la crise sanitaire qui enfle

« Le Coronavirus est là et au moment où nous affrontons une 4e vague nous devons faire face ensemble ! 
La Collectivité Régionale a été un rempart face aux premières vagues en étant réactive et en proposant un plan d’urgence solides pour accompagner les entreprises dans la crise. 
Nous avons été aux cotés des Guadeloupéens et nous renforcerons encore nos dispositifs pour continuer à répondre aux sollicitations de la population. 
Sur la question vaccinale, je ne suis pas de ceux qui imposent. Vous connaissez mon sens de la concertation et du dialogue. Je me suis déjà exprimé sur la situation. 
Pour ma part, j’ai fait le choix de la vaccination, en raison de ma situation professionnelle mais aussi personnelle pour protéger les personnes à risque qui composent mon entourage proche. 
Je vois poindre les tensions sur ce sujet et je le dis avec gravité nous devons respecter les positions des uns et des autres sans clanisme au risque de voir se dresser des Guadeloupéens contre des Guadeloupéens. 
Mais nous devons regarder la situation en face et avec raison, chaque jour nous nous approchons dangereusement du seuil épidémique et de manière inexorable nous nous exposerons aux conséquences. »

Les présidents des commissions sectorielles

Commission Economie verte : Patrick Dollin
Commission Economie bleue : Camille Pelage
Commission Economie, Recherche, Développement, Economie sociale et solidaire : Marie-Luce Penchard
Commission Tourisme : Sheila Rampath
Commission Numérique : Aurélie Yerbe
Commission Energie : Sylvie Vanoukia
Commission Transport. Philippe Dezac
Commission Travaux et Infrastructures : Jean Bardail
Commission Valorisation et Equilibrage du Territoire : Cédric Cornet
Commission Îles du Sud : Loïc Tonton
Commission Finances et patrimoine : Jean-Marie Hubert
Commission Intération régionale et Affaires européennes : Patrick Sellin
Commission Sport, Santé et Bien-être : Camille Pelage
Commission Culture et Audiovisuel : Jean-Claude Nelson
Commission Environnement, Eau et Cadre de vie : Sylvie Gustave-dit-Duflo
Commission Lycée, Education : Gersiane Bondot-Galas
Commission Enseignement supérieur, Recherche : Chantal Lérus
Commission Formation professionnelle, Insertion, Apprentissage : Jennifer Linon
Commission Logement, Habitat : Sylvie Dagonia
Commission de synthèse : Jean-Marie Hubert
Commission Ad’Hoc Octroi de mer : Jean-Louis Francisque
Commission extra-régionale Jeunesse : Eddy Châteaubon
Commission extra-régionale Personnes à mobilité réduite : Jean-Marie Pilli
Commission extra-régionale de Partition et Développement : Antoine Chérubin