26 octobre 2021

Covid-19 : la situation continue de se dégrader en Guadeloupe

Au 30 juillet, selon les autorités de santé, le nombre de nouveaux cas positifs à la Covid-19 est de 1 764, contre 597, la semaine précédente. La Guadeloupe a dépassé en 4 jours le total des cas enregistrés (1074), la semaine précédente.

En Guadeloupe, le R effectif est de 2,34 ce qui signifie qu’une personne contaminée transmet le virus à plus de 2 autres personnes.

Pendant cette période, six nouveaux clusters ont été identifiés, dont 3 en établissements de santé et 3 en milieux professionnels, entre le 28 et le 29 juillet portant ainsi à 13 le nombre de clusters en cours de suivi.

Au CHU, 18 patients positifs sont nouvellement hospitalisés en réanimation et 16 patients non-Covid dont des patients qui ne sont plus contaminants. Le CHBT compte 5 patients non-Covid dans son service de réanimation.

Les mesures de restrictions sanitaires
  • Le port du masque est obligatoire en extérieur dans les zones bâties
  • Le respect des gestes barrières et distanciations sociales
  • Les activités dansantes sont interdites, hors pratique sportive
  • Les rassemblements de navires à couple sont interdits
  • Le pass sanitaire est obligatoire pour accéder aux activités de loisirs, culturelles et sportives
  • Les motifs impérieux sont rétablis pour les personnes non vaccinées pour tous déplacements par voie aérienne ou maritime entre la Martinique, la Guyane et l’Hexagone
  • Le couvre-feu est rétabli de 21 heures à 5 heures

Contrôles renforcés des soirées illégales

La multiplication des fêtes et soirées de masse, en particulier parmi les jeunes, est le vecteur majeur de la circulation épidémique actuelle sur le territoire. Les activités dansantes restent interdites, hors pratique sportive, dans l’espace public et les établissements recevant du public sur le territoire. Le préfet de la Région Guadeloupe appelle chacun à « éviter de participer à des rassemblements festifs dans ce contexte et à limiter ses interactions sociales sans port du masque ou respect des gestes barrières, y compris dans le cadre privé, fêtes nautiques comprises ».

Pour prévenir les organisations illégales de soirées, les contrôles seront renforcés et les contrevenants, participants ou organisateurs, seront verbalisés.