26 septembre 2021

JO. Teddy Riner : « Gagner une fois, c’est bien, durer, c’est difficile »

Grande frustration et désillusion pour Teddy Riner au Nippon Budokan de Tokyo. Il visait l’or. Il repart avec une médaille de bronze et monte sur la troisième marche du podium olympique pour la deuxième fois de sa carrière en battant le japonais, Hisayoshi Harasawa.

Le Guadeloupéen Teddy Riner a remporté sa quatrième médaille olympique en quatre olympiades. Une belle performance, même s’il était venu pour conquérir l’or et un nouveau titre olympique. Teddy Riner est médaillé de bronze. Le colosse guadeloupéen a été freiné dans son élan en quarts de finale par le numéro 1 mondial, le Russe Tamerlan Bashaev, au Golden Score.

« Je me suis réinventé toute la journée pour aller chercher cette médaille. »

Teddy Riner, médaillé de bronze.

Pourtant, Teddy Riner a su se ressaisir pour remporter son combat de repêchage face au brésilien Rafael Silva. Puis, battre le Japonais, Hisayoshi Harasawa, chez lui, et décrocher ainsi la médaille de bronze. Il y avait du beau monde dans ce tournoi olympique des plus de +100 kg. « Je suis content, vraiment, a confié Teddy Riner. C’est ma quatrième médaille olympique à 32 ans. Durer, c’est difficile. Gagner une fois, c’est bien, le faire longtemps, c’est autre chose. Je me suis réinventé toute la journée pour aller chercher cette médaille. Je suis content : c’est une fierté d’être à chaque fois monté sur la marche pour des évènements comme celui-ci. Les Jeux olympiques restent quelque chose de très difficile. »

Remotivé pour la gagne, le décuple champion du monde et champion olympique en titre est venu rejouer le match de Rio 2016, face à son adversaire d’alors, le japonais Hisayoshi Harasawa. Deux champions qui se connaissent fort bien. Pour ce combat de retrouvailles, Teddy Riner a encore privé de victoire son adversaire japonais et a réédité sa domination, cette fois-ci en terre nippone. « Il n’y a aucun regret, il y a cette médaille et c’est ce que je retiens. On ne peut pas tout avoir ! »

Le champion guadeloupéen, arrivé sur le circuit mondial à l’âge de 17 ans, sait de quoi il parle !

Alfred Jocksan

Un parcours exceptionnel

A 32 ans, Teddy Riner remporte une quatrième médaille olympique, après le bronze en 2008 à Pékin, l’or en 2012 à Londres et en 2016 à Rio. Cette médaille de bronze est la septième pour la fédération française de Judo et la treizième de la délégation française.

Teddy Riner est un bel exemple de longévité dans ce sport. Son parcours et son invincibilité légendaire restent exceptionnels. « Il y a de la frustration, mais l’âge joue pour beaucoup, même si je sais que j’ai le niveau pour aller en finale. »