26 octobre 2021

Guadeloupe. Cap Excellence affiche sa stratégie d’aménagement

Les conseillers communautaires, réunis vendredi 10 septembre en conseil, ont approuvé à l’unanimité les orientations stratégiques, majeures de trois documents à fort enjeu qui vont encadrer le développement du territoire de l’agglomération centre, et plus largement de la Guadeloupe. Il s’agissait des orientations stratégiques du Projet de Territoire, de la stratégie d’aménagement prévue par le futur Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) et le Programme Local de l’Habitat.

L’objectif est clairement affiché. Cap Excellence souhaite repartir à l’offensive en terme d’attractivitéde son territoire, en repassant au-dessus des 110 000 habitants et ce, en ciblant les jeunes. Il s’agit de conforter la Communauté d’agglomération centre comme cœur de développement de la Guadeloupe.

Un projet de territoire
offensif : + 10 000 habitants !

Ce document stratégique précise les projets concrets à conduire à court, moyen et long terme, pour atteindre des objectifs définis collectivement, sur la base d’un diagnostic du territoire. Sa rédaction est réalisée en concertation avec les élus communautaires et les élus communaux des villes des Abymes, de Baie-Mahault et de Pointe-à-Pitre. Il s’agit, à terme, d’avoir une « boîte à outils » pour la mise en œuvre des politiques publiques qui seront conduites par Cap Excellence. Ce Projet de Territoire pose une ambition de transition écologique pour l’agglomération, d’évolution vers un nouveau modèle de développement endogène durable, qui intègre les dimensions économique, sociale, environnementale, spatiale et politique, afin de répondre aux défis et saisir les opportunités d’aujourd’hui et de demain. Les objectifs sont de :

. Bâtir un modèle économique viable ;
. Accompagner les mutations de notre société ;
. Faire face aux défis environnementaux ;
. Aménager raisonnablement le territoire ;
. Améliorer l’efficacité des interventions publiques.

Ces orientations stratégiques du Projet de Territoire « Cap 2030 », ont été approuvées par les élus en Conseil communautaire.
La deuxième phase de ce chantier doit aboutir à la finalisation du document définitif d’ici la fin du second semestre de cette année.

Une ambition partagée
et une stratégie en 5 points

Autre document stratégique en élaboration, le Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT), dont le Projet d’Aménagement Stratégique (PAS) était en discussion. Ce document, qui constitue l’un des trois volets du SCoT, précise les objectifs, les choix de développement, ainsi que les ambitions partagées du territoire. Les élus communautaires étaient invités à se prononcer sur l’architecture de ce PAS, structuré autour de cinq axes stratégiques :

  • Axe 1 : Garantir un cadre de vie de qualité, en cohérence avec les atouts naturels, environnementaux et paysagers de l’agglomération centre ;
  • Axe 2 : Structurer un territoire de la proximité, durabilité et résilience autour d’une politique de l’habitat renouvelée ;
  • Axe 3 : Consolider et affirmer le rôle structurant du tissu économique ;
  • Axe 4 : Assurer une accessibilité pour tous et une mobilité plus durableet efficiente ;
  • Axe 5 : Protéger et valoriser l’espace littoral et maritime, en préservantles ressources et les milieux.Ce dernier point entant, notamment, de définir une gouvernance partagée pour l’aménagement de ce milieu et de garantir un développement des activités touristiques et économiques, liées à la mer, respectueuses de l’environnement.

Habitat : objectif + 7505 logements

L’élaboration du Programme Local de l’Habitat (PLH) de Cap Excellence, est en marche. Ce document stratégique contient les objectifs et les actions à mettre en œuvre dans les trois villes membres, pour répondre aux enjeux du territoire en termes de droit au logement, d’amélioration du parc privé et social, ou encore de construction de logements.

En la matière, le PLH de Cap Excellence envisage un développement de l’offre à hauteur de 7 505 logements, répartis sur l’ensemble du territoire et incluant du logement social, mais aussi du logement intermédiaire et du logement libre pour 60%.

L’objectif est de diversifier l’offre sur notre territoire qui concentre 50% des logements sociaux de la Guadeloupe, et permettre une diversification du peuplement au profit des familles et des jeunes, ainsi que l’épanouissement de l’ensemble du parcours résidentiel, du statut de locataire du parc social, au statut de propriétaire de son logement.

Cette politique doit concourir à cet objectif des 110 000 habitants. Une ambition forte qui se traduira par des actions de démolition/reconstruction du parc le plus dégradé, de réhabilitation de parc, et d’amélioration du cadre de vie.