26 octobre 2021

Une journée d’hommages pour Lucette Michaux-Chevry

Dimanche 12 septembre, Lucette Michaux-Chevry a eu les honneurs du Palais du Conseil départemental à Basse-Terre. Ce lundi, il y aura, en milieu de matinée, une messe solennelle en la cathédrale de Basse-Terre, présidée par Mgr David Macaire, archevêque de Saint-Pierre et Fort-de-France, administrateur du diocèse de Guadeloupe

Lucette Michaux-Chevry honorée par des bouquets de fleurs jaunes et blanches, deux couleurs qu’elle affectionnait particulièrement.

Le cercueil a été exposé de 10 à 18 heures, recevant les hommages de la population venue en nombre. Elus, émus, mais aussi ancien agents des communes de Basse-Terre, Gourbeyre, Saint-Claude, du Département et de la Région. Beaucoup de Basse-Terriens, ville dont elle a été si longtemps le maire.

Connus ou inconnus, ils ont défilé devant le cercueil, se sont recueillis, avant de signer un livre sur lesquels ils pouvaient mettre quelques mots.

A 10 heures accompagné de la famille, Marie-Luce Penchard, sa fille, en tête, le cercueil a été déposé dans le hall d’accueil du Palais.

Willy Salzedo et son quartet ont joué les airs des chansons préférées de Lucette Michaux-Chevry.

Une musique douce a accompagné cette journée de deuil.

A 16 heures, Mgr David Macaire, archevêque de Saint-Pierre et Fort-de -France, administrateur du diocèse de Guadeloupe, a fait son entrée au palais, accompagné de la famille et des présidents des assemblées majeures, Ary Chalus, président du Conseil régional, et Guy Losbar, président du Conseil départemental, lui même accompagné de Jean-Philippe Courtois, qui assurera l’intérim de la présidence jusqu’aux prochaines élections dans trois cantons, dont celui du président Losbar.

Que regardent Marie-Luce Penchard et Mgr David Macaire ? Un immense portrait de Lucette Michaux-Chevry, figure majeure de la vie politique locale durant 60 ans.

L’archevêque a fait une courte prière devant le cercueil, dans un silence complet, avant de bénir celui-ci :

Plus tard, interrogé sur le sens de sa visite, il n’a pas manqué de dire toute l’importance, pour la Guadeloupe, mais aussi pour la Martinique, les Antilles, voire même l’ensemble national français, de cette figure politique passionnée et passionnante, attachante, qu’a été Lucette Michaux-Chevry, ancienne présidente du Conseil général puis du Conseil régional, enfin de la Communauté d’agglomération Grand Sud Caraïbe, député, sénateur, deux fois ministre (Action Humanitaire et Francophonie) des gouvernements Chirac et Balladur, durant la présidence de François Mitterrand, président de la République Française.

Il y avait, a-t-il dit, la politique et la chrétienne, fervente catholique. D’où sa présence, pour la femme politique d’envergure nationale qui n’est plus et pour la catholique qui doit, jusqu’au dernier moment de son séjour terrestre, être accompagnée :

En attendant la messe solennelle de deuil, demain, lundi 13 septembre, en la cathédrale de Basse-Terre, certains élus ont témoigné, sur les médias, de ce que présentait Lucette Michaux-Chevry. Femme d’action, femme de tête et de fer. Femme de feu aussi, qui ne se laissait faire ni par les élus ni par les hauts fonctionnaires de passage ou dans les ministères.

Prise de contact. Guy Losbar a présenté son premier vice-président Jean-Philippe Courtois, précisant sa volonté de mettre en avant une jeune garde politique.

Jean-Philippe Courtois, maire de Capesterre Belle-Eau, 37 ans, qui va présider le Conseil départemental en l’absence de Guy Losbar qui va se représenter dans son canton de Baie-Mahault en octobre, est l’un de ceux qui vont recueillir cet héritage de Lucette Michaux-Chevry, lourd à porter. Une certaine attitude face à l’adversité, une disponibilité, un désir d’action, une bonne connaissance des dossiers.

Jean-Philippe Courtois :

Marie-Luce Penchard s’est entretenue longuement avec une délégation des Cuisinières de la Guadeloupe qui avait fait le voyage depuis Pointe-àPitre. Quand elle était encore une politique active, Lucette Michaux-Chevry ne manquait pas pour la Saint Laurent, en août, de suivre la messe en l’église Saint Pierre et Saint Paul de Pointe-à-Pitre au milieu des cuisinières ravies.

Au centre de la photo, le président des Cuisinières, Rony Théophile. Photos AJV