26 septembre 2021

Patrimoine. C’est décidé, la Renaissance renaîtra à Pointe-à-Pitre

Avec les financements de l’Etat et de Cap Excellence, la façade de l’ancien cinéma Renaissance, à Pointe-à-Pitre, s’offrira un lifting. Pour éviter les errements du passé, le budget alloué pour cette opération intègre d’ores et déjà les travaux de désamiantage, de déconstruction et de reconstruction à l’identique de la façade, inscrite aux Monuments historiques.

Autour de la prestigieuse Place de la Victoire, les lumières se sont éteintes, petit à petit, ces dernières années. Fermé depuis 2001, l’ancien cinéma Renaissance, menaçant de s’écrouler, s’était vu apposer des étais. Attaqué par les flammes en 2020 et l’herbe folle qui a horreur du vide, la Renaissance fait aujourd’hui figure de fantôme – un de plus – dans la ville d’Art et d’Histoire.

Par mesure de sécurité, la circulation est déviée par des rues en piteux état offrant un bien triste spectacle de l’envers du décor. Quand le provisoire tend à s’éterniser, c’est tout un quartier qui sombre.

Une réhabilitation en plusieurs étapes

Ce lundi, enfin, une réunion qui s’est tenue à la sous-préfecture de Pointe-à-Pitre, en présence du préfet Alexandre Rochatte, du sous-préfet Bruno André, Harry Durimel, maire de Pointe-à-Pitre, la Direction des Affaires culturelles, Cap Excellence, l’Etablissement public foncier a permis d’aborder les projets qui permettront de redynamiser le quartier de la Place de la Victoire. La réhabilitation connaîtra plusieurs étapes.

Sous la maîtrise d’ouvrage de Cap Excellence, la façade de la Renaissance, inscrite aux Monuments historiques, sera reconstruite à l’identique, après désamiantage. Les travaux seront financés par l’Etat (1 million) et Cap Excellence (500 000 euros). Ils devraient débuter en février 2022 pour une durée de 4 mois. L’objectif étant que dans un an, la nouvelle façade soit visible de tous, la circulation devant la Renaissance rendue aux usagers et le site revalorisé.

Pour ce qui se passera derrière cette nouvelle façade, il faudra faire preuve de patience. Un appel à projets, lancé par Cap Excellence, permettra à des investisseurs privés de proposer un projet pour la future Renaissance. « Le projet retenu correspondra à ce que nous voulons pour le quartier de la Place de la Victoire, a précisé Harry Durimel, maire de Pointe-à-Pitre. L’aspect patrimonial et historique des lieux sera préservé tout en misant sur le développement économique. »

Des acquisitions en cours

Dans ce vaste chantier, la sous-préfecture bénéficiera de travaux de réhabilitation dans le cadre du plan de relance, à hauteur de 4.8 millions.

La sous-préfecture de Pointe-à-Pitre intègre le projet de redynamisation du quartier de la Place de la Victoire.

Jouxtant la Renaissance, la clinique Saint-Nicolas a été rachetée par un investisseur privé et le bâtiment de la Caisse d’Epargne est en voie d’acquisition par l’Etablissement public foncier. De même qu’un espace en face du nouveau tribunal (rue Dugommier) où le maire de Pointe-à-Pitre souhaite voir se développer un centre d’affaires.

Cécilia Larney