23 septembre 2021

Guadeloupe. Des sapeurs-pompiers ont manifesté devant la préfecture

Des sapeurs-pompiers de la Guadeloupe, affiliés à la CGTG ou à FO, protestent depuis quelques jours contre la vaccination obligatoire et le passe sanitaire. Ils occupent une partie du garage du siège du SDIS971, à Perrin/ Les Abymes.

Mercredi 15 septembre, ils se sont rendus à Basse-Terre, ont défilé rue Lardenoy, avant de s’installer devant les grilles de la préfecture, rapidement fermées par les services de sécurité.

Les sapeurs-pompiers ont décoré les grilles de pièces d’uniformes et de tuyaux avant de mettre un genou à terre, de lever le poing droit et de scander des slogans hostiles à leur vaccination.

De son côté, le colonel Félix Anténor-Habazac, directeur du SDIS971, a rappelé qu’il y a une loi qui fait obligation aux sapeurs-pompiers d’être vaccinés pour pouvoir exercer, qu’ils soient professionnels ou bénévoles. Et qu’il ne peut que faire appliquer la loi votée par le Parlement.

« Pour ma part, je suis vacciné
depuis trois mois. »

Un sapeur-pompier syndicaliste,
qui manifeste contre le vaccin obligatoire

Cependant, dans un souci d’apaisement, les sapeurs-pompiers qui prennent leur service et ne sont pas vaccinés peuvent produire un test PCR ou un test antagonique de moins de 72 heures. Test qui doit être renouvelé par tranches de 72 heures.

Un leader syndical, sapeurs-pompier, a dit sur une radio : « Pour ma part, je suis vacciné depuis trois mois, mais c’est pour le principe. On aurait pu nous demander ça d’une autre façon… »

Des pièces d’uniformes, des tuyaux, des chandelles, tout un rite pour manifester leur opposition au vaccin obligatoire.