26 octobre 2021

In memoriam Michel Benjamin

PAR JIMMY LOUIS*

Durant toute sa belle et longue carrière, il n’a eu cesse de distiller ses précieux conseils à de nombreuses générations de collégiens et de lycéens.

Celles et ceux qui l’ont connu, gardent un souvenir impérissable de celui qui était à la fois craint et admiré. Il avait cette autorité naturelle, ce charisme qui forçait le respect.

Avant d’être le mien, il avait été le conseiller principal d’éducation de mon père au collège Carnot et celui de tant de guadeloupéens qui ont fait leur classes au lycée carnot.

Engagement, voilà un mot qui définit à merveille le parcours de vie de ce grand homme très attaché à la Ville qui l’a vu grandir, Pointe-à-Pitre, et qui a su le lui rendre à travers son militantisme associatif, culturel et politique.

Dans son bureau ou encore au milieu de la cour de récréation, il avait aussi ce regard, cette présence indéfinissable qui incitait chacun à la plus grande prudence quant à son comportement et à la nécessité d’un travail sérieux car, comme il le disait lui-même à son sujet : « Petit nègre des faubourgs de Pointe-à-Pitre, j’ai compris très vite qu’il y avait une heure pour jouer au foot sur la place de la Victoire et une autre pour travailler. »

Cet extrait de réponse de Michel Benjamin à une interview accordée à France Antilles en 2016 illustre parfaitement son franc parler inimitable et sa rigueur. Un Homme comme on en trouve peu.

Merci infiniment M. Benjamin pour tout ce que tu as apporté à la Guadeloupe et singulièrement à Pointe-à-Pitre.

J’adresse mes sincères condoléances à ses enfants Eddy, Ruddy, Betty, Dinah et à ses proches.

*8e Adjoint au Maire, délégué à la communication et au développement numérique – Ville de Pointe-à-Pitre