30 novembre 2021

Caribexpat, une passerelle entre ici et ailleurs

L’ingénieuse initiative de Doris Nol n’en finit pas de se développer. Pour cette rentrée, la fondatrice du réseau Caribexpat propose de nouveaux rendez-vous pour que le retour au pays ou l’expatriation ne soit que du bonheur !

Avec Caribexpat, les réseaux sociaux sont utilement mis à contribution pour connecter la communauté antillo-guyanaise (et au-delà) dans ses envies d’ailleurs ou pour préparer son retour au pays.

En se basant sur l’expérience des membres de la communauté partis à la découverte d’autres territoires ou de retour au pays, Caribexpat permet aux candidats à la mobilité d’éviter les écueils qui peuvent laisser un goût amer…

180 000 visiteurs dans plus de 80 pays

Ce partage d’expérience séduit plus de 4000 adhérents et 180 000 visiteurs par an. Des chiffres qui traduisent le succès rencontré par le projet que Doris Nol, alors à la recherche d’un emploi, a développé en 2013. « Caribexpat est le premier site Internet dédié aux Antillais et aux Guyanais expatriés ou qui veulent revenir vivre aux Antilles ou en Guyane », rappelle Doris Nol, consultante en marketing digital.

Les 25/44 ans représentent plus de 50 % des inscrits et 65 % des membres sont des femmes. On se connecte à Caribexpat surtout depuis la France hexagonale, la Martinique, la Guadeloupe, le Canada, la Belgique, les Etats-Unis, la Suisse, l’Allemagne… « La mobilité intervient à toutes les étapes de la vie, rappelle Doris. Entre 20 et 35 ans, on peut vouloir partir pour se former et acquérir de l’expérience. Puis, entre 35 et 45 ans, souvent, on veut revenir chez soi. Nous comptons parmi nos abonnés des personnes de plus de 50 ans ! »

Partir en terrain connu…
« Quand on part pour une longue période, il est important d’avoir des outils pour s’adapter», rappelle Doris Nol.

Aujourd’hui, grâce à ses partenaires, Doris peut aller loin et permet à ses abonnés de rêver plus grand. Depuis le 4 septembre, Caribexpat a fait sa rentrée avec deux nouveautés au programme. L’édition de guides et Caribexpat Live, le samedi à 9 heures. Le rendez-vous, programmé sur les réseaux sociaux, aborde un thème spécifique au retour au pays ou à l’installation en dehors de la Guadeloupe, de la Martinique ou de la Guyane. Pour partir en terrain connu, Caribexpart a édité les guides téléchargeables:

  • S’installer et vivre en Guadeloupe
  • S’installer et vivre en Martinique
  • S’installer et vivre en France hexagonale
  • Partir à l’étranger

Ces guides compilent des centaines de bonnes adresses pour aider les personnes qui veulent vivre à l’étranger ou revenir au pays, à construire leur projet en toute sérénité.

Cécilia Larney

Réussir son investissement en Martinique

Au sommaire, ce samedi 18 septembre, à 9 heures (heure des Antilles) : Immobilier : comment réussir votre investissement en Martinique depuis l’étranger ? Un thème qui sera abordé par Doris Nol, fondatrice de Caribexpat.com et Prescilia Vautour, responsable d’agence à Créteil.

Samedi 25 septembre, lors du Live « Keep calm I’m going to London ! Une Antillaise dans la City », une Antillaise basée à Londres donnera des conseils à ceux qui, comme elle, souhaitent franchir le pas. Elle a créé une association pour faciliter l’intégration des Français de la Caraïbe à Londres.

Vous pouvez retrouver les précédents rendez-vous en ligne, ainsi que la programmation des prochaines semaines.