30 novembre 2021

Guadeloupe. La ville de Sainte-Anne représentée à l’Etablissement public foncier

Le bureau de l’Etablissement public foncier.

Patrick Sellin a été élu à l’unanimité président de l’Etablissement public foncier (EPF). Le conseiller municipal de Sainte-Anne délégué à l’urbanisme Eric Latchoumanin, a été élu deuxième vice-président de l’EPF. Ce dernier participera désormais aux réflexions menées sur l’aménagement global du foncier en Guadeloupe et donc à Sainte-Anne. 
« C’est un atout pour la Ville qui entend aménager son territoire de façon raisonnée et durable. Le Maire lui réitère toute sa confiance dans cette nouvelle mission », a commenté Christian baptiste, maire de Sainte-Anne.

Pour rappel, créé par arrêté préfectoral n°2013-30 du 10 mai 2013, l’Etablissement Public Foncier de Guadeloupe, a pour vocation d’accompagner les collectivités et les EPCI membres dans la définition et la mise en œuvre de leur politique foncière. Dans ce cadre, l’EPF procède à l’acquisition et au portage de biens (immeubles, terrains) pour le compte de ses membres. Il peut également intervenir en appui sur des missions d’ingénierie foncière auprès des communes et EPCI. Les acquisitions réalisées sont destinées essentiellement à la mise en œuvre d’opérations d’habitat, de développement économique ou d’équipements publics.

Ainsi, depuis sa création, la Ville de Sainte-Anne a pu compter sur l’Etablissement public foncier pour réaliser certaines opérations.

  • En 2016, entreprendre l’acquisition d’un nouvel équipement public. En effet,après une période de portage, la Ville pourra devenir propriétaire de l’ancien bâtiment de la Direction Départementale de l’Equipement afin de se doter d’un nouvel espace administratif dédié au Pôle Technique de la Ville.
  • En 2017, faire l’acquisition de l’espace d’Arts, situé près de la Mairie, par voie de convention opérationnelle de portage. Cet espace rétrocédé à la municipalité a permis de se réapproprier un des espaces urbains inoccupés et de le réhabiliter autour d’un projet « Vil’Awt ». À Sainte-Anne, l’espace d’Arts, orné d’une fresque murale anotamment accueilli la remise des récompenses de l’édition 2019 du concours de poésie, en créole « Poétik Lokans », organisé par la Ville.Plus récemment, les équipes de l’EPF, de la Ville et de la CARL se sont rencontrées afin d’identifier un bien foncier qui pourrait accueillir un espace de vie socioculturelle suffisamment grand dédié à la promotion, à la connaissance, et à la sauvegarde de notre patrimoine immatériel, ainsi qu’au rayonnement du Gwoka, des arts et de la culture, au sein de l’espace communautaire, voire régional.