26 octobre 2021

Deux morts par arrêt cardiaque en Guadeloupe et Saint-Martin

La litanie des morts par arrêt cardiaque se poursuit. Reste à savoir si c’est un état habituel qu’il y ait, chaque jour, en Guadeloupe, un ou deux morts par arrêt cardiaque et qui n’étaient pas signalés, ou si c’est une situation nouvelle.

Samedi 25 septembre, à 8 h 27, les sapeurs-pompiers ont été alertés pour un arrêt cardiaque sur la voie publique, à Grande Savane, Grand-Bourg de Marie-Galante.

Sur place, un homme de 69 ans, trouvé inanimé sur le trottoir. Les sapeurs-poppiers puis le SMUR ont tenté de le réanimer, en vain. Le SMUR l’a déclaré décédé. La Gendarmerie était sur place.

Le SMUR refuse de délivrer
un certificat de décès

A 11 h 27, une femme a été signalée sans connaissance dans son domicile, Quartier d’Orléans, à Saint-Martin.

Cette femme de 50 ans a été trouvée allongée sur le sol par les sapeurs-pompiers. La réanimation n’a pas été possible. Le médecin du SMUR l’a dite décédée mais il y a eu un obstacle médico-légal posé par le SMUR à la délivrance d’un certificat de décès et les gendarmes ont été appelés. Une enquête est en cours pour déterminer les raisons du décès.