04 décembre 2021

Chlordécone. Serge Letchimy : « Nous portons plainte ! »

« Nous portons plainte contre les dommages subis par des générations de Martiniquaises et de Martiniquais et pour toutes celles à venir. »

Au nom du peuple martiniquais, Serge Letchimy porte la Collectivité de Martinique partie civile dans le procès historique du chlordécone. 

Le président du Conseil exécutif de Martinique, Serge Letchimy, a décidé de saisir la justice en se portant partie civile au procès du chlordécone. 

Par ce geste historique, la Collectivité de Martinique, en tant que corps constitué, se saisit d’un dossier qui a impacté des générations de Martiniquaises et de Martiniquais. 

« Chacun connaît mes engagements sur le chlordécone. C’est un scandale d’État, sanitaire, avec des répercussions mortifères sur notre population. Les Martiniquais sont cinq fois plus exposés aux cancers de la prostate. Le rapport parlementaire que j’ai rendu en 2019 a posé les constats. Il s’agit désormais de réparer », a dit Serge Letchimy.

La toxicité du chlordécone sur les populations locales et les dégâts sur les terres et les cultures vivrières ont été démontrés. Les Martiniquais sont ainsi cinq fois plus exposés aux cancers de la prostate.

« La responsabilité de l’Etat est reconnue et l’engage à mettre en place des mesures de réparation exceptionnelles », a conclu Serge Letchimy.