04 décembre 2021

République dominicaine. Un député déclare que les relations sexuelles non consenties dans le mariage « ne sont pas un viol »

Le député qui a proposé la réduction des peines pour les relations sexuelles non consenties entre couples au sein du projet de code pénal, a défendu sa proposition et a déclaré que cette action « ne peut être considérée comme un viol. »

Après que la commission bicamérale qui étudie le Code pénal ait décidé de sanctionner les relations sexuelles non consenties avec la même peine qu’un viol, le député Eugenio Cedeño a critiqué ce « consensus ».

« C’est une question qui a apporté beaucoup de confusion et les manipulations médiatiques de positions irresponsables par certains législateurs qui ont voulu vendre l’idée que les législateurs membres de la commission sont ici en train de supprimer les sanctions de ce qui a été vivement appelé un viol entre couples, un cas criminel qui n’existe pas pour moi », a critiqué Cedeño.

« Personne ne se marie pour démarrer une usine de vêtements »

eugenio cadenes, deputé

Il a ajouté qu’une fois que deux personnes se sont mariées, l’infraction pénale qui serait mise en place pourrait être appelée violence de genre, violence physique, mais « cela ne peut pas être appelé viol. »

« Quand un homme et une femme se marient, la première motivation pour se marier est implicitement établie que c’est d’avoir des relations sexuelles, ici personne ne se marie pour démarrer une usine de vêtements », a-t-il déclaré.

Il a critiqué l’approbation d’imposer une peine de 10 à 20 ans pour cette action qu’il ne considère pas comme un viol.

« Nous avons prononcé une peine de 10 à 20 ans, mais ils ne vont pas me dire qu’ils vont punir une personne à 20 ans de prison parce qu’il enlève le préservatif avec sa femme », s’est-il exclamé.

 

Source : Listin Diario

Lien : https://listindiario.com/la-republica/2021/10/20/693226/diputado-dice-relaciones-sexuales-no-consentidas-en-matrimonio-no-es-violacion