30 novembre 2021

Cuba. Les organisateurs de marches assimilés à des criminels

Depuis la marche et les manifestations du 11 juillet qui ont connu une notoriété mondiale, les autorités cubaines sont de plus en plus strictes en ce qui concerne les manifestations contre le gouvernement.

Jeudi 21 octobre 2021, le bureau du procureur a déclaré la marche civique prévue pour le 15 novembre prochain, illégale. Les participants encourront des peines d’emprisonnement pour « désobéissance, manifestation illégale et incitation à commettre un crime. »

Le bureau du procureur a également prévenu les organisateurs de la manifestation, qui pourront être poursuivis pour avoir exprimé publiquement une invitation à participer à la manifestation, si cette invitation est faite après la décision prise jeudi 21 octobre 2021.

Certains citoyens ont demandé l’autorisation d’organiser des marches dans différentes provinces du pays, toutes ces demandes ont été rejetées jeudi. 

Malgré ces menaces, certaines personnalités n’ont pas hésité à réitérer l’appel à la mobilisation le 15 novembre, à l’instar du groupe de musique Archipelago, qui a publié une liste d’indications qui permettront aux manifestants de se rendre à la marche.

Dans leur post publié sur les réseaux sociaux, ils recommandent aux manifestants de se déplacer en groupe et de s’habiller en blanc avec des drapeaux de la même couleur. « Tout esprit de violence est loin de l’esprit de la marche civique, car il faut toujours répondre à l’autoritarisme par la civilité », précise le communiqué. 

Source : 14 Y Medio 

Lien : https://www.14ymedio.com/cuba/Fiscalia-cubana-amenaza-juicios-promotores-marchas-pacificas-15N_0_3189880990.html