30 novembre 2021

Soutien massif aux syndicats de santé de Martinique

A l’appel de l’intersyndicale santé de Martinique, plus d’un millier de citoyens, soignants, étudiants infirmiers, assistants dentaires, employés médico-sociaux, sympathisants, étaient réunis dans les rues de Fort-de-France, ce lundi 25 octobre.

Les manifestants ont pris le départ de la Maison des syndicats, à Fort-de-France pour dire non au pass sanitaire, à l’obligation vaccinale des soignants et tenter d’obtenir une médiation avec la direction du centre hospitalier universitaire de Martinique (CHUM).

Ce lundi 25 octobre, entrait aussi en vigueur une nouvelle phase de l’application du pass sanitaire. Désormais, les soignants et agents du CHU de Martinique et des autres établissements de santé de l’île doivent présenter la preuve d’au moins une injection du vaccin anti-covid. Certains employés du secteur santé avouent même avoir déjà reçu leur courrier de préavis de suspension.

Un rallye en soutien aux grévistes

Une demande a été adressée à l’Agence régionale de santé (ARS) pour prolonger le délai de prise de la première dose et réclamer un test PCR pour les soignants vaccinés. A ce jour, l’Agence régionale de santé (ARS) n’a pas encore donné suite à la requête. Le défilé des soignants s’est terminé sur la Place de la Savane, où ont eu lieu plusieurs prises de parole.

Une nouvelle manifestation de soutien aux soignants était annoncée ce lundi soir au départ du parking du stade de Dillon, en direction du CHU de Martinique, organisée par l’association RICA, ralliant plusieurs groupes de passionnés automobiles.

Rodolf Etienne. Photos : RS

Le CHUM dénonce les manifestations dans l’enceinte de l’hôpital

Dans un communiqué, le CHU de Martinique dénonce les différentes manifestations de soutien aux soignants qui se sont déroulées dans l’enceinte de l’établissement « pour cause de troubles à la tranquillité et à la quiétude des soins ». Par ailleurs, le CHU de Martinique signale que « les véhicules d’urgence et des pompiers ont souffert de l’encombrement des axes de circulation dans l’enceinte de l’hôpital Pierre-Zobda-Quitman ».

Le CHU de Martinique appelle enfin « à l’arrêt de toute manifestation de soutien motorisée ou susceptible de générer des nuisances sonores dans l’enceinte du CHU »