30 novembre 2021

Covid. Les mesures du gouvernement pour tenter d’enrayer la 5e vague

Rappel vaccinal à 5 mois élargi dès ce samedi à l’ensemble de la population adulte (18 ans et plus), passe sanitaire invalide au bout de sept mois en l’absence de rappel, validité des tests PCR ramenée à 24 heures, port du masque obligatoire partout en intérieur et à l’extérieur dans des lieux de rassemblements, nouveau protocole dans les écoles primaires… Des mesures ont été annoncées jeudi 25 novembre par Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé et Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale.

Comment faire face à cette troisième vague qui assaille la France hexagonale depuis quelques jours ? L’exercice n’est pas simple pour un gouvernement — et un président de la République — qui sont sur un nouveau timing, celui de la campagne pour la présidentielle. 

Après avoir ignoré ou feint de ne pas voir les chiffres qui, de vert viraient à l’orange puis au rouge, le gouvernement de Jean Castex se voit contraint de resserrer les boulons.

Des mesures nouvelles ont été prises, après discussion avec le conseil scientifique et les principaux ministres concernés, puis avec les forces politiques (chefs de partis). 

Voici les mesures annoncées :

. Le rappel vaccinal est ouvert à tous les adultes de 18 ans et plus, dès cinq mois après la précédente injection

. Le passe sanitaire est invalide est au bout de sept mois en l’absence de rappel

« A compter du 15 décembre, le passe sanitaire pour les plus de 65 ans ne sera plus actif si le rappel n’a pas été fait dans un délai de sept mois après l’infection ou après la dernière injection. Et à compter du 15 janvier ce passe sanitaire de tous les autres publics, c’est-à-dire les Français âgés de 18 à 64 ans, ne sera plus actif si le rappel n’a pas été fait dans ce délai qui reste inchangé de sept mois après la dernière injection », a expliqué Olivier Véran.

. La durée de validité des tests PCR et antigéniques est réduite à 24 heures

A compter de lundi 29 novembre, la durée de validité des tests PCR et antigéniques — qui servent de passe sanitaire provisoire pour ceux qui ne sont pas encore vaccinés — sera réduite à 24 heures (contre 72 heures puis 48 heures depuis son lancement.

. Le masque est à nouveau obligatoire en intérieur et en extérieur sur les lieux de rassemblements

A compter de vendredi 26 novembre, « un décret rendra à nouveau obligatoire le port du masque partout en intérieur » dans les lieux recevant du public, y compris les lieux où le passe sanitaire est réclamé. « Les préfets seront aussi habilités à rendre obligatoire le port du masque pour des événements en extérieur », a précisé le ministre.

. Plus de fermeture de classe dès le premier cas en primaire

Le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé « qu’il n’y aura plus de fermeture automatique des écoles primaires quand un élève aura contracté le virus, mais qu’il y aura un dépistage systématique de toute la classe et que seuls les non-positifs pourront revenir à l’école. » Ce test sera réalisé soit par les responsables légaux soit via la présence des laboratoires dans les écoles primaires. Ce nouveau protocole se mettra en place tout au long de la semaine prochaine et entrera en vigueur de manière différenciée dans le courant de la semaine prochaine.

Le ministre a appelé les « moins de 10 % » de professeurs qui ne le sont encore pas à se faire vacciner.