30 novembre 2021

Haïti. Un groupe de travail pour combattre l’insécurité

De nombreuses sociétés civiles, académiques et des anciens membres de la police nationale d’Haïti ont décidé de s’organiser dans le cadre d’un groupe de travail pour aider le gouvernement dans la lutte contre l’insécurité.

Le groupe de travail a été présenté dans une conférence de presse mardi 23 novembre 2021 dans les locaux du réseau national de défense des droits humains (RNDDH). 

Le groupe compte parmi ses rangs Mario Andrésol, un ancien directeur général de la police nationale d’Haiti. Le groupe propose de travailler avec les autorités et les institutions publiques pour changer le traitement et améliorer la situation de la société civile d’Haïti qui sombre dans l’insécurité.

Selon Pierre Espérance, un des membres du groupe de travail, la PNH et la justice d’Haïti « ne peuvent plus accomplir leur mission. » 

L’une des principales propositions du groupe est de placer la police nationale et les FAd’H (des groupes de protections civiles) sous un contrôle et un commandement unifié afin d’empêcher qu’un grand nombre de ses membres ne rejoignent les gangs. Le groupe souhaiterait représenter la société civile dans toutes les réunions avec les responsables d’Etat. 

Source : Le Nouvelliste 

Lien : https://lenouvelliste.com/article/232787/gts-un-think-tank-et-groupe-de-pression-pour-appuyer-letat-dans-la-lutte-contre-linsecurite