20 janvier 2022

Guadeloupe. Retour progressif à l’école

Fermés depuis le 19 novembre, en raison des nombreux barrages sur les routes de Guadeloupe, selon le rectorat, les établissements scolaires devraient progressivement accueillir les élèves à compter de ce mardi 30 novembre…, sous réserve que le réseau routier reste praticable.

Au Gosier

Douze écoles sur 15 ont pu être nettoyées et sont en mesure d’accueillir les élèves et le personnel dès ce mardi 30 novembre selon les horaires habituels, hors horaires de garderie.

En revanche, les écoles Turenne Thénard de Grand-Bois et Klébert Moinet de Mare-Gaillard ne recevront ni élèves, ni personnel d’enseignement ce 30 novembre.

Fournir de l’eau aux enfants

Le service de garderie du matin et du soir ne sera pas assuré le 30 novembre en raison d’un manque d’effectif constaté ce jour du fait des quelques barrages encore installés sur le territoire et du couvre-feu qui doit être respecté par les agents.

Il est rappelé aux parents de fournir une bouteille d’eau à leur enfant jusqu’au 8 décembre en raison des opérations d’entretien des cuves.

A Sainte-Anne

Les écoles du territoire pourront accueillir les élèves et le personnel d’enseignement à compter du mardi 30 novembre, aux horaires habituels.

Les garderies périscolaires de Ffrench et de Bel-Etang seront opérationnelles.

Il n’y aura ni service de restauration scolaire en raison des difficultés d’acheminement des denrées alimentaires à la cuisine centrale, ni transport scolaire en raison de l’état du réseau routier.

A Saint-Claude

Les écoles de la ville devraient être ouvertes ce mardi 30 novembre, y compris la garderie et la restauration scolaire.

A Pointe-à-Pitre, à partir du 2 décembre

Les écoles élémentaires et maternelles accueilleront les élèves à partir du jeudi 2 décembre pour la matinée. « La restauration scolaire reprendra lorsque les horaires normaux seront rétablis », indique Harry Durimel, maire de la ville, dans un communiqué.

Les crèches municipales rouvriront dès ce mardi 30 novembre.

Ecoles fermées à Petit-Bourg

A l’instar de Sainte-Rose, la ville de Petit-Bourg joue la prudence et garde les grilles des établissements scolaires closes. « Les conditions de sécurité n’étant pas pleinement réunies et l’assurance n’étant pas donnée par les services de l’Education nationale sur la capacité des enseignants à se rendre sur leur lieu de travail, il n’y aura pas d’accueil des élèves du 1er degré », a indiqué David Nébor, maire de Petit-Bourg.