21 mai 2022

Sainte-Lucie, Grenade et Antigua en tête du Défi Clean Oceans

Sainte-Lucie, Grenade et Antigua occupent les premières places de Clean Oceans, le défi des journalistes pour la préservation des océans, mis en place par l’Organisation des Etats des Caraïbes orientales.

Producteur indépendant de Sainte-Lucie, Dale Elliot (à droite sur la photo ci-dessous) a présenté un documentaire de 40 minutes. Clear Waters examine comment la pollution marine affecte diverses facettes de l’économie circulaire et bleue.

La deuxième place a été attribuée à une série de vidéos en cinq parties de la blogueuse vidéo Sorana Mitchell (à gauche sur la photo ci-dessous). Elle a exploré les facteurs contribuant à la pollution des océans, ainsi que les politiques et programmes mis en œuvre au niveau national à la Grenade en appui du programme d’économie bleue et circulaire.

L’écrivaine antiguaise Joanne Hillhouse (à droite, sur la photo ci-dessous) a conçu une série multimédia en deux parties mettant en lumière la culture marine et l’opinion selon laquelle l’océan est une ressource sans fin, surexploitée et sous-gérée.

La réduction des déchets marins, une priorité

Le projet ReMLit est mis en œuvre par l’Organisation des Etats des Caraïbes orientales avec le soutien du gouvernement norvégien. Le défi faisait partie de la campagne d’éducation et de sensibilisation du public mise en place par la Commission dans le cadre du projet, Renforcer la résilience dans les Caraïbes orientales grâce à une réduction des déchets marins (ReMLit).

Le Défi a été lancé le 8 juin comme temps fort de la Journée mondiale des océans par l’Organisation des États des Caraïbes orientales (OECA).