21 mai 2022

Jean-Philippe Fanfant ouvre la voie aux jeunes musiciens

Les nouveaux talents de Martinique, sélectionnés par MizikLab, sont en concert au Grand Carbet, à Fort-de-France, ce mercredi 29 décembre.

C’est la contribution du batteur Jean-Philippe Fanfant et de ses amis artistes à la nouvelle génération. Avec MizikLab, chanteurs et instrumentistes réputés (Thierry Vaton, Maher Beauroy, Stéphane Castry, Tony Chasseur, Jocelyne Béroard…), sollicités par le batteur Jean-Philippe Fanfant, mettent leur expérience au service de la nouvelle génération.

Les jeunes talents musicaux de Martinique ont désormais un espace d’apprentissage privilégié grâce à MizikLab.

Un concert inédit

Sélectionnés à la suite d’auditions, organisées en collaboration avec le Sermac et la ville de Fort-de-France, 8 jeunes Martiniquais, âgés de 13 à 19 ans, ont pu évoluer dans la pratique de leur instrument aux côtés d’artistes renommés.

La finalité de cet échange exceptionnel, c’est un concert inédit, programmé ce mercredi au Parc culturel Aimé-Césaire de Fort-de-France. Les lauréats interpréteront sur scène des standards de la musique antillaise, piochés dans le répertoire des artistes présents à leurs côtés : Jocelyne Béroard, Jean-Philippe Fanfant, Tricia Evy, Thierry Vaton, Tony Chasseur, Stéphane Castry, Maher Beauroy…

Cécilia Larney

A Fort-de-France, mercredi 29 décembre, au Grand Carbet, Parc culturel Aimé-Césaire, de 17 h 30 à 19 h 30. Réservations jusqu’à 16 heures : www.datacaraibes.com ou à la billetterie du Grand Carbet. Pass sanitaire obligatoire.

Une passerelle entre les jeunes et les artistes

Auditionnés entre février et mai, Lana Loth (basse), Yahel Schambourg (batterie), Saadji Marie-Rose (piano), Jérémiah Ben-Phil Bizon (batterie), Mathieu Carel (steel pan), Edouardo Cespedes (saxophone) ont eu le privilège de composer la première session de Mizik Lab. En première partie de leur concert, le quartet An ba bwa, lauréat du tremplin MizikLab Projets innovants, se produira. La formation est composée de Lana et Vivien Loth, Yahel Schambourg et Luigi Barast.

Initialement programmé en juillet dans le cadre du Festival de Fort-de-France, MizikLab la rencontre se déroulera finalement ce mercredi. Un point d’orgue qui ouvre déjà la voie à une nouvelle session.

« Pour la deuxième édition de MizikLab, nous voudrions proposer plus de master classes et fédérer l’ensemble des écoles de musique de Martinique autour du projet, annonce Sarita Fanfant, co-directrice artistique avec Thomas Boutant. Cette année, après les sélections, nous avons mis en place des ateliers de présence scénique, d’ingénierie du son, des répétitions des morceaux… Avec la deuxième session, il s’agira d’aller plus loin pour expliquer comment est rémunéré un artiste, comment il travaille… ».