21 mai 2022

Carnaval. En Guyane, les Touloulous sont de sortie !

Ce samedi 8 janvier, malgré la situation sanitaire, le top départ du carnaval 2022 sera donné en Guyane. Un protocole strict a été établi pour éviter une deuxième année sans carnaval.

Depuis la rentrée de septembre 2021, la préfecture de Guyane, l’Agence Régionale de Santé, les groupes de rue et les gérants de dancing ont étudié les modalités d’un carnaval « en mode Covid ».

Vaval est attendu dès ce samedi 8 janvier, à partir de 17 heures (heure de Guyane). Par ailleurs, les dancings accueilleront touloulous et carnavaliers munis de leur passe sanitaire. Le public, masqué, pourra assister aux parades du dimanche dans les rues de Cayenne et de Saint-Laurent du Maroni.

Un comité d’accueil restreint pour Vaval

Organisée sur le parking de la Collectivité Territoriale, à Cayenne, l’arrivée de Vaval se déroulera en comité restreint et sous passe sanitaire. Environ 600 spectateurs, qui ont pu retirer leur place à temps, pourront y assister. A partir de 11 ans, le passe sanitaire sera obligatoire.

Les dancings – Nana à Cayenne, Polina à Matoury – pourront ouvrir le samedi soir, à compter de ce 8 janvier. Le passe sanitaire sera obligatoire : vaccination complète depuis au moins 7 jours, certificat de rétablissement de moins de 6 mois ou test négatif de moins de 24 heures.

Des parades le dimanche… avec des restrictions

Dans la formule Carnaval en mode Covid déterminée en Guyane, les défilés se dérouleront le dimanche, de 15 heures à 18 heures, à Cayenne et Saint-Laurent du Maroni.

Thierry Queffelec, préfet de Guyane.
  • Dans le chef-lieu, le public ne pourra entrer sur le parcours que par l’un des quatre accès prévus. Le passe sanitaire ne sera pas exigé, mais le port du masque sera obligatoire.
  • La vente de nourriture et de boissons ne sera pas autorisée et aucun manège ne pourra s’installer sur la place des Palmistes, pour éviter les regroupements.
  • Sont autorisés à défiler dans les rues, par arrêté préfectoral, les groupes « qui ont travaillé sur ce protocole et l’ont accepté », a précisé Thierry Queffelec, préfet de Guyane. Un délai de 10 minutes devra être respecté entre chaque passage de groupe.
  • Si la situation sanitaire le permet, ces modalités spéciales Carnaval s’appliqueront jusqu’aux jours gras.