21 mai 2022

Le Conseil départemental veut relancer la pêche marine et ses débouchés

L’archipel Guadeloupe, c’est 21 ports de pêche, qui appartiennent au Conseil départemental.

L’archipel Guadeloupe, c’est moins de 1 000 navires de pêche dont 700 sont actifs, environ 1 500 marins-pêcheurs professionnels.

L’archipel Guadeloupe consomme 14 à 15 000 tonnes de produits halieutiques (poissons et coquillages) par an soit 37 Kg/habitant/an ce qui la place parmi les plus gros consommateurs de la planète.

Or, l’archipel Guadeloupe produit 5 tonnes de poisson et produits de la mer par navire de pêche et par an. Soit un déficit de 10 000 tonnes chaque année, qu’il faut importer pour satisfaire la passion des Guadeloupéens pour le poisson.  

Guy Losbar, président du Conseil départemental, et son équipe, dont Jean Dartron, conseiller départemental, président de la Commission Pêche, Ports et Aquaculture, ont reçu Charly Vincent, président du Comité régional des pêches marines et des élevages marins des îles de Guadeloupe.

Il s’agissait d’étudier, au cours de cette première réunion, comment relancer ce secteur important, porteur d’espoirs d’emplois et de débouchés économiques (la zone de pêche de la Guadeloupe s’étend sur 70 000 kilomètres carrés!).

Pour cela, les ports départementaux doivent être audits, voir ce qui manque, ce qu’il faut réparer, ce qu’il faut installer pour les rendre plus attractifs pour les marins-pêcheurs inscrits mais encore pour que d’autres viennent les rejoindre, car il y a de la place.

Des réunions se tiendront régulièrement pour préparer un projet ambitieux pour ce secteur trop longtemps négligé. Ceci se fera en concertation avec la Région Guadeloupe.

Pour en savoir plus :