21 mai 2022

Covid. Un sénateur a les antivax dans le collimateur

Claude Malhuret*, ancien ministre chargé des Droits de l’Homme, ancien maire de Vichy (Allier), sénateur de la République, a, depuis le début de la pandémie, les antivax dans le nez.

Médecin de son état, il est l’un des fondateurs, avec Bernard Kouchner de Médecins sans frontières. Il est intervenu dans le débat sur le passe vaccinal mercredi 13 janvier.

Extraits
« J’ai à vous soumettre, Monsieur le ministre, un bonne idée pour vacciner les 5 millions e Français qui manquent à l’appel. Interdisez le vaccin. Ils exigeront que tout le monde se le fasse injecter. »

« Les trafiquants de fake news, les résistants des boulevards, les has been de la chanson française et les Sakharov de la dictature sanitaire. Nous avons aujourd’hui trois certitudes. Premièrement, le vaccin empêche l’immense majorité des formes graves. Deuxièmement, la probabilité d’un séjour en réanimation est 10 fois supérieure chez les non vaccinés. Troisièmement les services d’urgences sont remplies par la petite minorité qui refuse la vaccination. La conclusion est d’une simplicité biblique : il faut vacciner, il faut vacciner le plus de monde possible le plus vite possible. 92% des Français l’ont compris, pas les anti vax. »

« Depuis un an, ils nous tannent avec leur slogan convaincre plutôt que contraindre, nous disent de faire de la pédagogie, de ne pas stigmatiser, qui stigmatisent tous les autres. Il faudra bientôt vacciner en cachette et raser les murs pour ne pas les déranger. Hé bien, nous n’allons pas raser les murs, nous allons répondre et d’abord aux politiciens aux abois qui essaient de se refaire la cerise. Aux philosophes de comptoir qui confondent liberté et irresponsabilité, aux agités du télé bocal qui crient à la démocratie bafouée. Les Philippot, Asselineau, Le Pen, Dupont-Aignan où Mélenchon. Ce pacte germano-soviétique de la désinformation ont été successivement pour la chloroquine, contre le vaccin, contre le passe sanitaire et maintenant contre le passe vaccinal avec une infaillibilité absolue dans l’aveuglement. Ces amoureux des dictatures, il faut quand même qu’ils soient gonflés pour accuser le gouvernement et le Parlement de prendre des mesures liberticides. S’ils avaient été au pouvoir la vaccination aurait perdu des mois et les morts se seraient comptés par milliers… »

*

Président de Médecins sans frontières de 1978 à 1986 et cofondateur du site Doctissimo, Claude Malhuret est maire de Vichy de 1989 à 2017. Il est également député européen de 1989 à 1993, député de 1993 à 1997 et secrétaire d’État chargé des Droits de l’hommede 1986 à 1988.

Sénateur depuis 2014, il préside le groupe Les Indépendants – République et territoires (LIRT) au Sénat depuis octobre 2017.