21 mai 2022

La population indignée : des croix gammées sur les murs d’un collège de Guadeloupe

La rectrice de région académique, Christine Gangloff et le préfet de région Guadeloupe, Alexandre Rochatte, ont condamné les dégradations et les actes de vandalisme commis sur des établissements scolaires. 

Les populations de Morne-à-l’Eau et Sainte-Rose se sont émues de ces actes de vandalisme teintés, pour ce qui est de Sainte-Rose, d’antisémitisme.

De l’huile de vidange a été déversée.

Déjà mardi 11 janvier, au collège Florette Morand, à Morne-à-l’Eau, de l’huile de vidange a été déversée à l’entrée du collège, rendant l’accès difficile pour les élèves et les personnels. 

Ce mercredi matin, au collège Bois Rada à Sainte-Rose, des inscriptions ignobles ont été découvertes dans la cour du collège : 13 croix gammées, des insultes et des menaces à l’égard du personnel de l’établissement.

« Ces actions et dégradations sont intolérables et mettent à mal le climat scolaire déjà impacté par les effets de la situation sanitaire. 

L’école doit demeurer un sanctuaire que nous devons tous protéger et respecter à l’égard de nos enfants », condamnent-ils.

La rectrice et le préfet « en appellent à la responsabilité de chacun et apportent leur soutien sans faille à l’ensemble des personnels de direction et aux équipes éducatives qui restent mobilisés dans ce contexte social et sanitaire difficile. »