21 mai 2022

Météo. Les Caraïbes commencent une nouvelle saison la gorge sèche

Le Réseau caribéen de surveillance de la sécheresse et des précipitations (CDPMN), basé à la Barbade, a déclaré lundi 11 janvier que de nombreux pays des Caraïbes commenceront la nouvelle saison « avec un déficit en ressources en eau », car la région continue d’être affectée par une période « relativement sèche. »

Que s’est-il passé ? Dans son dernier bulletin, le CDPMN a déclaré que de nombreuses régions des Caraïbes ont connu des conditions météorologiques sèches vers la fin de l’année dernière, en particulier les pays à l’est d’Haïti « ce qui n’est pas préférable d’entrer dans la saison sèche, car les pays touchés commenceront la saison avec un déficit en ressources en eau.

Des inquiétudes concernant la sécheresse à court terme qui peuvent avoir un impact sur la disponibilité de l’humidité du sol, les ruisseaux et les petites rivières d’ici la fin mars 2022 existent au Belize, à l’ouest de Cuba, à Antigua et en Guadeloupe », a noté le CDPMN.

Il a déclaré qu’une sécheresse à court terme « pourrait peut-être se développer ou se poursuivre » à la Barbade, à la Dominique, au sud de la République dominicaine, au nord d’Haïti, à la Martinique, à Porto Rico, aux USVI [îles Vierges américaines] et à Saint-Kitts.

Le CDPMN a déclaré que « les plus grandes préoccupations concernant la sécheresse à long terme qui peut avoir un impact négatif sur les grands fleuves et réservoirs et les eaux souterraines d’ici la fin mai 2022 existent dans le sud du Belize, l’ouest de Cuba et les îles Vierges américaines. »

« Les administrations en Haïti, en République dominicaine, à Porto Rico et dans les Caraïbes orientales devraient également surveiller leurs ressources en eau, car il existe une probabilité d’un assèchement suffisamment important tout au long de la saison sèche », a-t-il averti.

Parmi les pays susceptibles d’être touchés par la sécheresse à long terme dans les Caraïbes orientales figurent Antigua-et-Barbuda, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les Grenadines, le CDPMN conseillant également à « toutes les parties prenantes de continuer à surveiller leur environnement à la recherche de signes de sécheresse. »

Pendant ce temps, l’Institut caribéen de météorologie et d’hydrologie (CIMH) a déclaré qu’au cours des trois prochains mois, les conditions de La Niña resteront en place dans cette partie fraîche de la saison sèche, entraînant de fréquentes périodes de sécheresse dans les régions à l’ouest de Porto Rico, en particulier aux Bahamas, les îles Caïmans et Cuba.

Il a déclaré qu’en conséquence, les conditions « sont susceptibles d’augmenter le potentiel d’incendie de forêt et de réduire les niveaux d’eau dans les réservoirs de surface et les étangs. »

« En revanche, des jours plus humides et quelques épisodes humides peuvent ralentir la perte de réservoir d’eau dans les Guyanes et les Petites Antilles », et qu’« une saison particulièrement humide est attendue jusqu’en février dans le nord des Guyanes, avec un potentiel élevé d’inondations et dangers associés. »

Source : St Lucia Times

Lien : https://stluciatimes.com/caribbean-begins-new-season-in-water-deficit/